Fausse gencive Nexco sur bridge céramométallique

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°5 - 30 novembre 2014 (page 285-291)
Information dentaire
Pourquoi réaliser une fausse gencive dans les cas de résorptions sévères ?
Comment concevoir l’armature d’un bridge implanto-porté ?
Comment stratifier la fausse gencive ?

Dans les cas cliniques où la résorption osseuse importante entraîne un affaissement de la crête résiduelle, les artifices prothétiques nécessitent l’apport de fausse gencive pour combler le volume osseux disparu et retrouver l’aspect esthétique de la reconstruction.
Dans cet article, nous décrirons, temps par temps, un protocole de stratification de fausse gencive composite sur un bridge céramométallique dans la région mandibulaire antérieure.

Présentation du cas clinique

La patiente a subi un échec prothétique lié à la perte des dents 43, 31, 32, 33, assortie d’une importante perte osseuse antérieure. Une résorption radiculaire au niveau de la dent 33 et une fêlure au niveau de 32 sont à l’origine de l’affaissement crestal dans ce secteur. Compte tenu de cette situation clinique, il sera indispensable de concevoir une restauration prothétique implanto-portée, comportant une fausse gencive en composite (1, 2).
Deux implants ont été placés en position 33 et 43. Une étude avec un bridge provisoire de temporisation a été réalisée au préalable (fig. 1).

Bridge céramométallique

L’armature métallique est essayée en bouche, configurée pour recevoir une stratification de fausses racines, ainsi qu’une fausse gencive (fig. 2a). La couleur des futures dents est relevée dans la position idéale de prise de vue (fig. 2b).



L’armature du bridge implanto-porté est conçue  après l’essayage en bouche (fig. 3a, b, c).


Cette étape valide la passivité de l’armature avant de procéder au montage de la céramique. Pour relever la couleur de la fausse gencive, nous utilisons le nuancier « gingiva solution » (Ivoclar-Vivadent) (fig. 4a).
Pour personnaliser les témoins de saturation différente, nous employons le moule Smile-Line (fig. 4b). La figure 4c présente…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêt de la prévisualisation esthétique virtuelle en prothèse amovible complète immédiate maxillaire

Malgré les progrès très importants de la prévention et des traitements conservateurs, l’avulsion d’une dent reste un acte très fréquent...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche esthétique conventionnelle et gestion du point interincisif

La détermination tridimensionnelle du point interincisif (PI) chez l’édenté complet est un facteur primordial pour la restauration de son esthétique. Elle...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse transitoire ou immédiate d’usage : quand, comment ?

Préalable Peut-on se prévaloir d’un enseignement des connaissances exclusivement fondées sur une expérience clinique personnelle ? C’est le terme exclusivement...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation totale fixée maxillaire en contexte crestal très déficient

Les patients totalement édentés au maxillaire peuvent souhaiter une prothèse fixe plutôt qu’une prothèse amovible. Malheureusement, le volume osseux peut...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La prothèse complète implantaire sur coiffes télescopes : ça vous parle ?

Le traitement implantaire de l’édenté total a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. N’oublions pas que le concept d’ostéointégration...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Prothèse fixée plurale ou implantaire : j’extrais, je comble ?

Après extraction d’une dent, il se met en place trois types de phénomènes. Tout d’abord, à court terme se déclenche...