Fermeture de triangles noirs par résine composite en technique directe

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°11 - 23 mars 2022 (page 26-29)
Information dentaire

Rubrique coordonnée par Mathilde Jalladaud et Marin Pomperski

La présence de triangles noirs représente un motif de consultation esthétique de plus en plus fréquent de la part des patients. Leur prise en charge constitue un challenge assez délicat pour le praticien, souvent partagé entre un souhait d’abstention ou d’invasivité minimale et le souci de répondre à l’attente du patient par une technique esthétique et durable.

Si les techniques de reconstruction papillaire présentent des résultats non prédictibles, les facettes céramiques peuvent être une réponse fiable au problème des triangles noirs mais imposent une préparation plus marquée. En effet, pour obtenir un profil d’émergence adéquat et une bonne fermeture de l’espace interproximal, il faut préparer les surfaces de contact et venir chercher la ligne de transition palatine, obligeant à retirer une quantité de tissu sain non négligeable.

La fermeture des triangles noirs en technique directe avec des résines composites offre une alternative très favorable avec une approche non invasive, esthétique, un coût réduit et une possibilité de réintervention aisée. Plusieurs méthodes ont été proposées : réalisation à main levée sans matrice (à proscrire), avec bande de matrice transparente plate ou galbée, avec matrice postérieure customisée et utilisée verticalement… Il faut bien comprendre qu’aucun coin en bois ou plastique ne pourra être employé pour stabiliser cette matrice, car il empêcherait la création d’un profil d’émergence anatomique convexe en induisant une déformation concave de la matrice à sa base.

Les triangles noirs

Ils correspondent à une perte de papille interdentaire et sont principalement observés :

– lorsque la distance point de contact/crête osseuse est supérieure à 5 mm ;

– chez des patients présentant une atteinte parodontale avec une perte osseuse associée à une récession horizontale ;

– pour des dents le plus souvent de forme triangulaires ;

– en post-traitement orthodontique.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Évolutions dans le traitement des pertes de substance majeures des dents du secteur postérieur

En dentisterie restauratrice, la tendance actuelle est, dans la mesure du possible, de « copier la dent naturelle grâce aux restaurations...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Reconstructions esthétiques unitaires périphériques des dents antérieures : les céramiques d’hier et d’aujourd’hui

La reconstruction des dents antérieures délabrées fait depuis bien longtemps appel à la céramique. En effet, avant même les années...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Composites stratifiés et composites injectés : deux philosophies complémentaires

L’injection de composite est une nouvelle approche en restauration directe permise par l’évolution des matériaux. Elle vient compléter l’arsenal thérapeutique...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Donnons une chance à nos restaurations directes en composite !

La dentisterie minimalement invasive au service de l’esthétique Les moyens d’interception et de prévention de la maladie carieuse, ainsi que le...
CFAO Esthétique

Article réservé à nos abonnés La mise en esthétique immédiate 100 % numérique

Il est souvent difficile d’intégrer une mise en charge immédiate au laboratoire. En effet, ce travail est particulièrement chronophage. Il...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Opération infiltration : les fêlures de l’émail

Contexte En 2008, l’American Association of Endodontists (AAE) publie une classification des fractures longitudinales dentaires appelée « cracked teeth » et en...