Flux numérique et restauration imprimée en dentisterie restauratrice

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°33 - 4 octobre 2023 (page 34-37)
Information dentaire

Rubrique coordonnée par Aude Ménard et Adrien Lastrade

Depuis la révolution du collage, les chirurgiens-dentistes ont de nombreuses options à leur disposition pour restaurer les dents délabrées. Aujourd'hui, de nouvelles voies s'offrent à eux grâce à l'essor de l'empreinte optique, la modélisation et les flux de production numérique. Voici l'illustration des possibilités offertes par ces moyens au travers d'un cas clinique.

Cas clinique

Une patiente de 42 ans, sans antécédents généraux, consulte pour une douleur en bas à droite lorsqu’elle mange des aliments froids.

A l’examen clinique, nous observons une restauration à l’amalgame sur 46 non étanche ainsi que des restaurations composites sur 45 et 47 dont les morphologies sont usées (fig. 1). Après réalisation des tests cliniques, nous confirmons que la 46 est à l’origine de la sensibilité décrite par la patiente.

Réflexion thérapeutique

La dent 46 présente un état de délabrement important et ne semble pas restaurable avec une technique directe. Elle présente plusieurs zones d’infiltration et la symptomatologie n’est présente que lors de stimuli et, par conséquent, est réversible. Notre objectif est de conserver la vitalité pulpaire et de reconstituer durablement la dent. Nous envisageons de déposer l’amalgame puis d’optimiser le design de la cavité en obturant les zones de contre-dépouille afin de réaliser la préparation d’un overlay.

Concernant le choix du matériau, nous nous orientons vers un matériau imprimé par technique additive. Ce matériau est assimilable à un composite hybride constitué d’une matrice composite avec des charges céramique.

Cette restauration, issue d’une technique additive par impression 3D, a pour avantage d’être plus économe en consommable qu’une technique soustractive par usinage. En effet, elle permet une perte peu importante de matériau.

De plus, l’emploi de l’impression 3D permet de générer plusieurs travaux dans le même temps. La machine est en outre polyvalente car elle peut servir à la production d’autres éléments, comme les modèles pour gouttière de thermoformage ou les guides chirurgicaux.

Le flux du cabinet dentaire permet aujourd’hui, avec l’apport des techniques de CFAO (Conception Fabrication Assistées par Ordinateur), de numériser l’information directement dans la bouche du patient…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

CFAO Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible et CFAO

Séance CNO Responsable scientifique : Christophe Azevedo Intervenants : Jean Bonnet, Samy Benchikh Bien que ne mettant pas au rebut les méthodes...
CFAO

Article réservé à nos abonnés L’apport des dispositifs électroniques d’enregistrement de la cinématique mandibulaire dans le flux de travail numérique

Ayons à l’esprit quelques fondamentaux. La simulation de la dynamique mandibulaire d’un patient et la position de son axe charnière...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La gestion fonctionnelle occlusale en numérique. Comment ça mâche ? Comment ça « match » ?

Mon histoire Cet article porte sur l’utilisation des nouvelles technologies dans notre profession et j’aimerais, afin d’illustrer mon propos, vous...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Le numérique à tout prix ?

Peut-être faudrait-il commencer par s’intéresser de près aux diverses formations existantes et s’attarder sur les protocoles déjà établis. Nos professions...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La digitalisation des teintes. Pourquoi ? Comment ? Pour quels résultats ?

La prise de teinte au cabinet dentaire n’est qu’une première étape pour la réussite de l’intégration de nos céramiques. Le...
CFAO

Article réservé à nos abonnés L’impression 3D dans le quotidien du chirurgien-dentiste et du laboratoire de prothèse

Aujourd’hui, s’équiper en numérique n’est plus une option, c’est une question de survie. Dans un contexte où la liberté tarifaire...