Identification des prothèses amovibles

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°1 - 28 février 2014 (page 43-48)
Information dentaire
Pourquoi identifier les prothèses amovibles ? Quelles sont les techniques d’identification ? Comment se déroule l’identification avec une bande étiqueteuse ?

Les anecdotes concernant les pertes de prothèses amovibles en résidences spécialisées ou en milieu hospitalier sont légion.

En milieu hospitalier, la perte de prothèses amovibles occasionnée par une mauvaise manipulation (fracture, mise à la poubelle) est souvent la conséquence d’une négligence : si la prothèse n’est pas en bouche (non port nocturne, intervention chirurgicale), celle-ci doit être systématiquement placée dans « sa » boîte.

En résidence spécialisée, la « collecte » des prothèses amovibles pour nettoyage n’est pas rare et rend leur restitution aux propriétaires impossible si celles-ci ne sont pas identifiées.

L’identification des prothèses amovibles est fortement conseillée lors de leur pose au cabinet dentaire.

Toutefois, elle devient obligatoire dès l’entrée des patients en résidence spécialisée type EHPAD.

CAHIER DES CHARGES

L’identification doit être simple et rapide à mettre en œuvre, simple à utiliser, pérenne, esthétiquement « professionnelle » et d’un coût raisonnable.

• La notion de simplicité repose sur une technique d’identification facile à réaliser au fauteuil et donc sur l’utilisation de matériaux employés quotidiennement par le chirurgien-dentiste.

• La notion de rapidité nécessite une méthode d’identification des prothèses réalisable par le chirurgien-dentiste afin de priver le moins longtemps possible le patient de ses prothèses.

• La simplicité d’utilisation oblige une lisibilité directe, une identification possible par tous les acteurs œuvrant dans le cadre du suivi des patients, et, de ce fait, une technique d’identification qui ne nécessite pas l’utilisation de matériel de reconnaissance spécifique (système émetteur/récepteur).

• La notion de pérennité suppose la mise en œuvre d’une technique utilisant des matériaux stables dans le temps, résistant à l’abrasion du brossage et aux différents produits de nettoyage et…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêt de la prévisualisation esthétique virtuelle en prothèse amovible complète immédiate maxillaire

Malgré les progrès très importants de la prévention et des traitements conservateurs, l’avulsion d’une dent reste un acte très fréquent...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche esthétique conventionnelle et gestion du point interincisif

La détermination tridimensionnelle du point interincisif (PI) chez l’édenté complet est un facteur primordial pour la restauration de son esthétique. Elle...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse transitoire ou immédiate d’usage : quand, comment ?

Préalable Peut-on se prévaloir d’un enseignement des connaissances exclusivement fondées sur une expérience clinique personnelle ? C’est le terme exclusivement...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation totale fixée maxillaire en contexte crestal très déficient

Les patients totalement édentés au maxillaire peuvent souhaiter une prothèse fixe plutôt qu’une prothèse amovible. Malheureusement, le volume osseux peut...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La prothèse complète implantaire sur coiffes télescopes : ça vous parle ?

Le traitement implantaire de l’édenté total a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. N’oublions pas que le concept d’ostéointégration...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Prothèse fixée plurale ou implantaire : j’extrais, je comble ?

Après extraction d’une dent, il se met en place trois types de phénomènes. Tout d’abord, à court terme se déclenche...