Inlays en céramique collée apport du système Empress®

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°5 - 30 novembre 2013 (page 333-339)
Information dentaire
Quelle est la composition de la céramique Empress® ? Quel est le principe du système ? Comment exécuter sa mise en oeuvre ?

Le concept d’inlays en céramique remonte à la fin du XIXe siècle. Toutefois, la fragilité des céramiques conventionnelles et leur comportement élastique réduit ont conduit initialement à des échecs. Ce qui fait que de nombreux praticiens sont restés méfiants face à ce type de restauration.

C’est seulement au cours des années 80 que la technique a pu être utilisée avec succès dans notre pratique quotidienne, grâce  au développement de la technologie des adhésifs de collage et à l’évolution des systèmes céramiques dont les propriétés mécaniques ont été améliorées.

Parmi les systèmes « tout céramique », le système Empress® est une céramique feldspathique renforcée, qui possède de bonnes propriétés mécaniques et optiques.

Composition

La céramique Empress® est un système imaginé par Wohlwend et Sharer en reprenant une idée de Scefelder (1).

Il s’agit d’une céramique fabriquée à partir de deux verres de base qui, pendant le traitement, sont transformés d’un état amorphe à un état de vitrocéramique hétérogène (2). Cette phase vitreuse importante est enrobée de charges cristallines, soit des cristaux de leucite (Empress®) ou de disilicate de lithium (Empress2®) (3). Le produit est alors réduit en poudre compactée et cuit à 1 200 °C pour être pressé dans des moules ayant la forme des futurs lingotins (4).

Principe

Le système Empress® improprement qualifié pressé est en réalité injecté à haute température (5).

Reposant sur la technique artisanale de la cire perdue (6), cette méthode utilise des lingotins de céramique préteintés qui seront ramollis par la chaleur, puis injectés sous pression dans un moule en revêtement de l’élément à fabriquer (7, 8). La surface de la restauration est alors colorée (maquillage de surface) ou revêtue d’une céramique feldspathique spéciale (montage par stratification) dans le but de perfectionner les propriétés esthétiques.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêt de la prévisualisation esthétique virtuelle en prothèse amovible complète immédiate maxillaire

Malgré les progrès très importants de la prévention et des traitements conservateurs, l’avulsion d’une dent reste un acte très fréquent...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche esthétique conventionnelle et gestion du point interincisif

La détermination tridimensionnelle du point interincisif (PI) chez l’édenté complet est un facteur primordial pour la restauration de son esthétique. Elle...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse transitoire ou immédiate d’usage : quand, comment ?

Préalable Peut-on se prévaloir d’un enseignement des connaissances exclusivement fondées sur une expérience clinique personnelle ? C’est le terme exclusivement...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation totale fixée maxillaire en contexte crestal très déficient

Les patients totalement édentés au maxillaire peuvent souhaiter une prothèse fixe plutôt qu’une prothèse amovible. Malheureusement, le volume osseux peut...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La prothèse complète implantaire sur coiffes télescopes : ça vous parle ?

Le traitement implantaire de l’édenté total a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. N’oublions pas que le concept d’ostéointégration...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Prothèse fixée plurale ou implantaire : j’extrais, je comble ?

Après extraction d’une dent, il se met en place trois types de phénomènes. Tout d’abord, à court terme se déclenche...