Intérêt du CBCT dans la réhabilitation orthodontico-prothétique des espaces d’agénésies d’incisives latérales maxillaires

  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°2 - 15 avril 2023 (page 62-70)
Information dentaire
Les solutions au problème posé par les anomalies de nombre du secteur antérieur sont données par la synthèse de trois groupes de paramètres : paramètres liés au patient, paramètres liés au chirurgien-dentiste, paramètres liés à l’orthodontiste. Quand la solution choisie par le responsable décisionnaire du patient ou le patient lui-même est la réouverture de l’espace d’agénésies, une préparation orthodontique rigoureuse des secteurs impliqués dans le traitement et destinés à recevoir des implants permet de rendre optimale leur intégration tissulaire. Le CBCT est actuellement l’outil radiologique qui permet de répondre aux exigences de l’orthodontiste et du chirurgien-dentiste.

Les agénésies sont un motif de consultation fréquent des patients avec une prévalence de 4,6 % pour les hommes et de 6,3 % pour les femmes en Europe [1]. L’agénésie de l’incisive latérale représente 25 % des agénésies en général, soit 1,5 % sur l’ensemble de la population. La résolution revêt un caractère esthétique et fonctionnel particulier : sourire et guide antérieur sont affectés et nécessitent d’être restaurés. Le diagnostic est aisé. Peu d’erreurs sont possibles.

Schématiquement, trois types de solutions thérapeutiques s’offrent à nous dans le traitement des agénésies :

  • l’abstention thérapeutique, aucun traitement n’est réalisé ;
  • la fermeture d’espace, la canine prenant la place de l’incisive latérale sur l’arcade ;
  • l’ouverture d’espace, l’espace étant maintenu ou recréé pour ensuite être comblé par une dent artificielle (implant, bridge collé ou transplantation d’une dent naturelle compte tenu de l’âge du sujet).

C’est ce dernier point que nous allons développer.

La réouverture des espaces d’agénésie avec remplacement prothétique des dents absentes

La décision d’ouverture résulte de la demande explicite des parents et du patient ainsi que de critères fonctionnels et esthétiques préalablement évoqués [2].

Le but est de remplacer les dents manquantes tout en obtenant des rapports dentaires de classe I.

Différentes situations cliniques peuvent ainsi se présenter.

1) La prise en charge par l’orthodontiste avant la fin de la croissance (ouverture précoce) va nécessiter une contention jusqu’à ce que la prothèse définitive puisse être réalisée.

Une augmentation du déficit volumique de crête de 0,26 mm2 avant traitement et de 3,77 mm2 au moment de la prise en charge implantaire peut être trouvée [3].

L’étude d’Uribe a conforté cette idée [4]. La profondeur de la concavité labiale entre l’incisive centrale maxillaire et la canine…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Troubles des conduites alimentaires : incidences sur la prise en charge orthodontique

Les différents troubles du comportement alimentaire Le DSM V définit six groupes de pathologies que l’on peut définir brièvement de...
ODF

Article réservé à nos abonnés La dysmorphophobie chez l’adolescent et les conséquences en orthopédie dento-faciale

Nous n’aborderons ici que la « demande » de traitement chez l’adolescent dans sa dimension esthétique. Les indications et les bénéfices fonctionnels...
ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (Partie 2) : Adhésion à l’émail

Depuis les travaux de Buonocore, suivis de ceux de Newman et Miura, puis l’introduction de la technique du mordançage acide...
Biomatériaux ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (partie 1) : définition et données actuelles

Les travaux de Buonocore en 1955, puis ceux de Bowen en 1965 ont ouvert la voie du collage d’attaches orthodontiques...
ODF

Article réservé à nos abonnés Gestion de la « période de contention » chez l’adulte

Ne pas confondre dispositif de maintien et période de contention Le dispositif de maintien est la pièce maîtresse de la...
ODF

Article réservé à nos abonnés Recommandations sur la contention

Hétérogénéité des pratiques [2] Les pratiques sont nombreuses et variées. En effet, la gouttière thermoformée est plébiscitée et utilisée au...