• Écrit par
Recherche

L’axe charnière : concept ou réalité physique ?

Télécharger la formation
Information dentaire

La Revue

Thérapeutique cabinet-laboratoire
5 numéros par an

Abonnez-vous

l’axe charnière existe-t-il physiquement? Pourquoi le concept d’axe charnière reste d’actualité ? Quelle est la complexité de la cinématique mandibulaire comparée aux modèles analogiques ?

L’axe charnière reste, depuis 1924, une notion sacrée dans le domaine de l’occlusodontologie. Son existence est à la base de tous les articulateurs actuels et permet une compréhension « simple » de la cinématique mandibulaire. Les théories occlusales, en dépit de leurs différences, y font toutes référence.

Cependant, son existence peut actuellement être discutée au gré des avancées scientifiques issues de domaines différents. Ces informations, recoupées par des observations sur le comportement biomécanique de la mandibule, semblent indiquer que la réalité physiologique est éminemment plus compliquée que le modèle analogique proposé par l’articulateur.


Articulateur et relation centrée

La nécessité d’une position de référence maxillo-mandibulaire est inhérente au principe de construction de l’articulateur. Il s’agissait de concevoir un outil de travail permettant de rétablir des rapports occlusaux entre les arcades.

Dès le début du XIXe siècle, des dispositifs tentant de placer le modèle mandibulaire relativement au modèle maxillaire ont ainsi été mis au point. Les rapports statiques interarcades étaient encore seuls à être pris en compte, et le terme d’occluseur reflétait leurs caractéristiques.

À partir de 1864…

Les commentaires sont fermés.