La cavité d’accès a minima

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 novembre 2019 (page 264-274)
Information dentaire
Dérivant du concept de dentisterie restauratrice minimalement invasive, un vif intérêt clinique se développe depuis une dizaine d’années, en endodontie, pour des traitements minimalement invasifs. La cavité d’accès endodontique est une étape clé de la réussite technique du traitement endodontique. Les cavités conventionnelles stéréotypées conduisent à l’élimination de dentine saine dans des zones stratégiques pour la résistance mécanique de la dent, et donc sa pérennité. Cet article a pour objectif de présenter l’intérêt d’une approche plus conservatrice des tissus dentaires lors de la réalisation de la cavité d’accès, mais aussi de pointer les dangers et les limites d’une endodontie minimalement invasive non raisonnée.

La perte de substance tissulaire de l’organe dentaire, qu’elle soit d’origine carieuse, traumatique ou consécutive à une thérapeutique de préparation prothétique, est le facteur principal de fragilisation de la dent. En endodontie, la réalisation des cavités d’accès telle qu’enseignée depuis des décennies est particulièrement peu économe en tissu dentinaire sain, afin de donner, sinon de la sécurité, tout au moins du « confort » au praticien lors des étapes du traitement endodontique. À l’aune des développements technologiques, ce sacrifice tissulaire n’apparaît plus indispensable. Cet article a pour objectif de présenter le concept d’endodontie minimalement invasive appliqué à la réalisation des cavités d’accès endodontiques.

Dentisterie et endodontie minimalement invasives

Depuis un peu plus d’une décennie, la dentisterie restauratrice connaît un changement de paradigme par une approche thérapeutique ultra-conservatrice plus respectueuse des structures dentaires [1]. Les progrès de la dentisterie adhésive ont permis de sortir de l’ère de préparation de cavités à forme de convenance qui impliquaient une mutilation supplémentaire de tissu sain après l’exérèse des lésions carieuses [2,3].

Le concept d’endodontie minimalement invasive (minimally invasive endodontics, MIE) a été décrit pour la première fois en 2009 [4-7]. Il se distingue de l’approche endodontique conventionnelle par l’attention qu’il porte à réduire les changements structurels inhérents à la réalisation des traitements endodontiques. Fondée sur une préservation tissulaire maximale mais raisonnée, la MIE doit respecter les objectifs biologiques des traitements endodontiques, à savoir la désinfection complète d’un réseau endodontique complexe d’un point de vue anatomique et son scellement hermétique [8].

La cavité d’accès endodontique (CAE) est considérée comme la première étape cruciale dans…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Les biocéramiques : une évolution pour l’obturation canalaire ?

Connus depuis le milieu des années 1990 en endodontie [1-3], les biocéramiques continuent de trouver de nouvelles applications. Alors qu’ils...
Endodontie

Traitement thermique des instruments endodontiques en nickel-titane : quel apport pour les praticiens ?

L’utilisation mécanisée des limes endodontiques en nickel-titane (NiTi), à la place des limes manuelles en acier, a profondément changé la...
Endodontie

Irradiation directe des parois canalaires vs irrigation activée par laser

Le taux de succès du traitement endodontique est estimé autour de 85 % [1-4]. La principale cause d’échec est la persistance...
Endodontie

Guides et planification endodontique

L’endodontie est une discipline majeure de l’odontologie, souvent redoutée par les praticiens. L’anatomie parfois complexe, l’accès visuel et instrumental et/ou...
Endodontie

Coiffage pulpaire direct, pulpotomie, pulpectomie : où en sommes-nous en 2020 ?

Les stratégies thérapeutiques contemporaines fondées sur la préservation tissulaire ont permis une nouvelle émergence des thérapeutiques de préservation de la...
Endodontie

Jusqu’où peut-on aller en endodontie ?

Jusqu’où peut-on conserver la pulpe vitale ? L’European Society of Endodontology (ESE) a débuté une campagne d’information pour promouvoir les traitements de...