la fabrication des fils de contention en collage indirect

  • Par
  • Publié le . Paru dans Profession Assistant(e) Dentaire n°4 - 15 septembre 2020 (page 26-31)
Information dentaire

Le collage indirect du fil de contention, préparé à l’avance sur moulage, permet une parfaite adaptation et un gain de temps au fauteuil. La séance étant plus courte, l’absence d’humidité pendant le collage est plus facile à assurer.

La séquence proposée illustre la préparation d’un fil de contention qui sera fixé à l’aide d’une gouttière molle de repositionnement. Ici, le collage est effectué par photopolymérisation au laboratoire et en clinique ; mais il existe d’autres techniques de collage indirect par autopolymérisation.

Dans un premier temps, les empreintes sont coulées avec du plâtre blanc, taillées jusqu’aux premières molaires, et identifiées, au crayon à papier, par le nom du patient.

Une fois cette étape réalisée, un vernis isolant est passé sur le moulage à l’aide d’un pinceau ; de première prémolaire à première prémolaire si c’est un moulage mandibulaire ; de canine à canine si c’est un moulage maxillaire. Ainsi, les plots de colle n’entrent pas dans les micropores du moulage en plâtre.

La fabrication des attelles

Les matériels nécessaires sont :

  • un fil tressé 6 brins en 0195, disponible, selon les fournisseurs, en bobine ou en morceau ;
  • des pinces coupantes, 442 ou 139, et trois becs pour plier le fil afin qu’il se plaque correctement sur toutes les dents ;
  • une spatule de bouche pour précourber le fil et concevoir les plots de colle ;
  • une lampe à photopolymériser pour durcir les plots de colle.

Étapes

  • Le fil est modelé avec les différentes pinces pour être positionné en lingual, entre la moitié et les deux tiers de la couronne (fig. 1-3). Ce geste s’acquiert facilement avec la pratique, et devient une étape relativement rapide.
  • Les plots sont travaillés à l’aide d’une fraise fissure pour enlever le superflu et les adoucir (fig. 4-6).
  • L’occlusion est vérifiée avant et après la fabrication des fils de contention maxillaires, afin que les incisives mandibulaires ne touchent ni le fil, ni les plots de colle de cette même attelle (fig. 7).
  • Avant de passer à la fabrication de la gouttière pour le collage indirect, le modèle en plâtre est observé : une dent a-t-elle été cassée lors du démoulage ? Si c’est le cas, les petites imperfections peuvent être comblées avec de la cire.

La fabrication des gouttières pour le collage indirect

Étapes

  • Selon l’organisation du cabinet, les gouttières peuvent être…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Orthodontie et rééducation myofonctionnelle orofaciale assistée par gouttière

Rééducation myofonctionnelle orofaciale : la clef de voûte de la stabilité thérapeutique La rééducation myofonctionnelle orofaciale (RMOF) prend en compte l’ensemble des...
ODF

Article réservé à nos abonnés Troubles des conduites alimentaires : incidences sur la prise en charge orthodontique

Les différents troubles du comportement alimentaire Le DSM V définit six groupes de pathologies que l’on peut définir brièvement de...
ODF

Article réservé à nos abonnés La dysmorphophobie chez l’adolescent et les conséquences en orthopédie dento-faciale

Nous n’aborderons ici que la « demande » de traitement chez l’adolescent dans sa dimension esthétique. Les indications et les bénéfices fonctionnels...
ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (Partie 2) : Adhésion à l’émail

Depuis les travaux de Buonocore, suivis de ceux de Newman et Miura, puis l’introduction de la technique du mordançage acide...
Biomatériaux ODF

Article réservé à nos abonnés L’assemblage collé en orthodontie (partie 1) : définition et données actuelles

Les travaux de Buonocore en 1955, puis ceux de Bowen en 1965 ont ouvert la voie du collage d’attaches orthodontiques...
ODF

Article réservé à nos abonnés Gestion de la « période de contention » chez l’adulte

Ne pas confondre dispositif de maintien et période de contention Le dispositif de maintien est la pièce maîtresse de la...