La maintenance personnelle et professionnelle dans la prévention de la péri-implantite

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°14 - 10 avril 2019 (page 14-18)

La maintenance personnelle et professionnelle dans la prévention de la péri-implantite

Information dentaire
Les thérapeutiques implanto-prothétiques présentent un taux de survie implantaire variant de 90 % à 95 % sur des périodes allant de 5 à 10 ans [1]. Cependant, une mucosite (inflammation péri-implantaire réversible) a été retrouvée autour de 33 % des implants et chez 48 % des patients, alors qu’une péri-implantite (inflammation avec perte du tissu osseux) est observable autour de 16 % des implants et chez 26 % des patients [1]. Par ailleurs, l’absence de maintenance implantaire par un praticien est associée à une hausse de la prévalence des péri-implantites [2, 3]. Au regard de ces divers constats, il apparaît que la maintenance quotidienne de la part du patient et régulière par le professionnel est une nécessité.

Étiopathogénie et facteurs de risques

La péri-implantite est une maladie multifactorielle dont l’étiologie principale est constituée par les bactéries contenues dans le biofilm [4]. Cependant, le risque de survenue d’une pathologie péri-implantaire est majoré lorsque le patient présente des facteurs de risque associés, qui peuvent être liés au patient, au site implantaire, à l’implant, mais aussi à la prothèse. Certains de ces facteurs de risque devront faire l’objet d’une attention systématique lors des séances de maintenance.

Parmi les facteurs de risque liés au patient, les antécédents de pathologies parodontales, les pathologies systémiques tels que le diabète et l’ostéoporose, ainsi que les prédispositions génétiques sont des facteurs non modifiables qui devront être pris en compte avant la réalisation d’une chirurgie implantaire et dans le cadre du suivi des cas. En revanche, l’hygiène bucco-dentaire quotidienne, la consommation tabagique et éthylique sont modifiables et devront être contrôlées lors de chaque séance de maintenance.

Influence du site implantaire

Le site à implanter doit répondre à certains critères : la présence de gencive attachée, la qualité et la quantité osseuse permettant un positionnement tridimensionnel idéal dans l’espace sont des éléments favorables.
La présence d’infections d’origine endodontique et/ou parodontale est un facteur de risque à prendre en compte.

Influence du type d’implant

Aujourd’hui, il existe sur le marché de nombreuses marques d’implants, donc de nombreux types d’implants, présentant des longueurs, des diamètres, des connectiques et des états de surface très différents.

Les états de surface sont actuellement l’objet de vives controverses. En vue d’aboutir à l’ostéointégration, l’objectif est d’avoir une surface de contact implant/os (« Bone Implant Contact », BIC) la plus importante possible. La meilleure…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie

Article réservé à nos abonnés SUI 2024, une rencontre universitaire autour de l’implantologie

Au cours d’une journée très dense, chaque intervenant représentant son Diplôme Universitaire a pris la parole pour présenter un cas...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Préservation alvéolaire : la « Socket Shield Technique »

RÉSUMÉ Les exigences grandissantes des patients nous ont conduits à modifier notre pratique. Le principe de gradient thérapeutique, bien connu...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Intérêts des piliers de cicatrisation Iphysio dans la gestion du profil d’émergence en implantologie

Les critères de succès de l’ostéointégration sont définis depuis des décennies (immobilité de l’implant, pas de radio transparence autour de...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés L’empreinte optique en implantologie

Quelles sont les empreintes nécessaires pour avoir un fichier complet ? Pour enregistrer la position d’un implant, il va falloir...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Greffes osseuses : incontournables ou surtraitement ? La battle

Responsable scientifique : Romain Doliveux Intervenants : Aurélien Thollot, Sepehr Zarrine La perte de l’organe dentaire est toujours suivie d’un remodelage alvéolaire...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Le défi de l’implant sous-sinusien

Responsable scientifique : Julien Mourlaas Intervenants : Frédéric Chamieh, Alexandre Dagba Proposée initialement par Tatum en 1977, reprise par Boyne...