La réostéointégration de l’implant est-elle possible ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°41 - 29 novembre 2023 (page 96-98)
Information dentaire
La réparation d’un défaut osseux péri-implantaire est possible, mais ce nouvel os est-il capable d’établir un contact direct avec une surface implantaire préalablement infectée ? Pour répondre à cette question, les études doivent s’appuyer sur des coupes histologiques. Pas simple chez l’homme.

Les études animales

Elles sont regroupées dans deux revues systématiques de la littérature.

La première [1] est proposée par le Pr Stefan Renvert, de l’Université de Kristinstad (Suède), chercheur et enseignant très réputé. Elle inclut 25 études. La seconde [2] compte parmi ses coauteurs le Pr Daniel Wismeijer, de l’Université ACTA d’Amsterdam (Pays-Bas), également très réputé. Elle inclut 11 études.

Différentes techniques de décontamination de la surface implantaire et différents protocoles chirurgicaux sont présentés. Le réenfouissement des implants après traitement semble exercer une influence positive sur la réostéointégration. L’association d’une décontamination chimique utilisant chlorhexidine et sérum physiologique, et d’une technique de régénération, offre de très bons résultats. L’utilisation du laser lors de la décontamination de l’implant donne également de bons résultats et, dans ces études, constitue un mode de traitement intéressant. Chez l’animal, la réostéointégration est donc possible.

Les études humaines

Le nombre d’études cliniques intégrant de l’histologie humaine est évidemment limité. Il s’agit essentiellement de « case reports » ou de petites séries de cas. Au nombre de cinq [3-7], elles regroupent, au total, douze implants (voir tableau ci-dessous).

Dans presque tous les cas, le patient a accepté le prélèvement en bloc d’un implant non stratégique traité. Par ailleurs, dans une de ces études, un patient récemment traité pour une péri-implantite et ayant donné son corps à la recherche médicale, est décédé. Sa famille a autorisé le prélèvement.

Chacune de ces cinq études propose des techniques de décontamination et de régénération différentes : de la simple décontamination chimique (eau oxygénée, hypochlorite de sodium, EDTA) à la décontamination électrolytique (GalvoSurge, Straumann) en passant par le laser, mais l’enfouissement…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie

Article réservé à nos abonnés Le défi du sourire gingival approche prometteuse de la toxine botulique

RÉSUMÉ Contexte Face à une société où la quête du beau est omniprésente, les patients cherchent de plus en plus...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Utilisation de grille en titane pour une régénération osseuse prévisible dans le secteur maxillaire antérieur : un rapport de cas

RÉSUMÉ La perte d’une dent à la suite d’un traumatisme peut engendrer une résorption osseuse importante qui nécessite souvent un...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Association sinus lift et ROG en un seul temps opératoire : cas clinique

Situation initiale Patient de 55 ans adressé pour une augmentation de volume osseux dans le secteur maxillaire postérieur gauche. Les...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés SUI 2024, une rencontre universitaire autour de l’implantologie

Au cours d’une journée très dense, chaque intervenant représentant son Diplôme Universitaire a pris la parole pour présenter un cas...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Préservation alvéolaire : la « Socket Shield Technique »

RÉSUMÉ Les exigences grandissantes des patients nous ont conduits à modifier notre pratique. Le principe de gradient thérapeutique, bien connu...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Intérêts des piliers de cicatrisation Iphysio dans la gestion du profil d’émergence en implantologie

Les critères de succès de l’ostéointégration sont définis depuis des décennies (immobilité de l’implant, pas de radio transparence autour de...