Le bruxisme du sommeil

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°35 - 16 octobre 2019 (page 28-32)
Information dentaire
Rubrique coordonnée par Maria Clotilde Carra
Le bruxisme du sommeil, caractérisé par le grincement et, parfois, le serrement des dents, est une activité fréquente et non pathologique chez les individus sains. Il peut se présenter avec plusieurs comorbidités, telles que les douleurs orofaciales et les désordres temporo-mandibulaires, les céphalées matinales (à distinguer de celles associées à l’apnée du sommeil) et les troubles du sommeil tels que l’insomnie, les troubles respiratoires du sommeil (apnées), le reflux gastrique et les mouvements périodiques des membres. Plus rarement, le bruxisme du sommeil peut être accompagné de troubles neurologiques (fig. 1) [1-3].

Le bruxisme du sommeil peut engendrer une pression importante sur les dents et les restaurations, sur le parodonte, et possiblement sur les articulations temporo-mandibulaires (ATM) et les muscles de la mastication (sujet à débat) [4]. Il faut être prudent avec ces associations qui ne sont pas une évidence de cause à effet. Le bruxisme du sommeil peut mener à un large éventail de conséquences, telles que l’usure des dents (probable), des fractures dentaires (probable), de l’abfraction (débattu), une dimension verticale réduite (débattu), une hypertrophie du masséter (non spécifique), des céphalées matinales (probable et à distinguer de celles de l’apnée), ainsi que des dommages pulpaires et parodontaux (débattu) [5] (fig. 1). Cependant, même si la présence de bruxisme du sommeil serait aussi reliée à des échecs d’implants dentaires, l’association entre les deux reste incertaine ; la présence de comorbidités expliquerait en partie ces conséquences [6, 7]. On se doit de prendre avec nuance ces points, c’est-à-dire sans être trop catégorique ou affirmatif.

1. Bruxisme du sommeil et comorbidités associées (adapté de [2]).
Le bruxisme du sommeil est rapporté par les individus à la suite d’une plainte de bruit de grincement des dents rapportée par leur entourage de sommeil. Toutefois, lors du sommeil, il est également possible d’observer des contractions des muscles de la mastication sans présenter de bruit. La prévalence du bruxisme du sommeil, surtout basée sur les rapports de bruits de grincements, varie en moyenne de 8 à 12 %, sans différence claire entre les femmes et les hommes malgré une certaine controverse de par le type des questions utilisées [3, 8].

En présence de troubles du sommeil, le dentiste ne peut agir seul pour établir un diagnostic et un plan de traitement. Par conséquent, un professionnel qualifié en médecine du…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Pathologie

Conduite à tenir chez les patients consultant pour des acouphènes

Les acouphènes correspondent à une expérience sensorielle auditive subjective, caractérisée par la perception de sons de différentes natures (sifflements, bourdonnements…)...
Pathologie

Un malaise vagal survient au cabinet dentaire…

En France, près de 1,2 % des cas de malaises vagaux aboutissent à une prise en charge urgente et 58 % des...
Pathologie

Processus de déminéralisation/reminéralisation – Thérapeutiques de reminéralisation

Ces pathologies, notamment les lésions d’origine non carieuse, sont en forte progression dans les pays industrialisés du fait des habitudes...
Pathologie

L’halitose intra-orale

Les conséquences de la mauvaise haleine sont souvent sous-estimées. Les concentrations de composés soufrés volatils dans les odeurs d’haleine sont...
Pathologie

Xérostomie ou hyposialie ?

Épidémiologie Les données précises d’incidence et de prévalence des xérostomies dans la population générale française ne sont pas connues. La...
Pathologie

Hypersensibilité dentinaire

Étiologie et facteurs de risque Pour que l’hypersensibilité dentinaire se produise, il doit y avoir une exposition de la dentine...