Le guide à étage : nouvel atout thérapeutique après reconstruction osseuse pré-implantaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°24 - 15 juin 2022 (page 14-20)
Information dentaire

RUBRIQUE COORDONNÉE PAR KINZ BAYET

Cet article présente l’utilisation d’un guide à étage en vue d’une réhabilitation complète implanto-portée du maxillaire chez un patient ayant bénéficié de greffes osseuses. Proposée en 2018 dans un cas d’extraction implantation et mise en charge immédiate au maxillaire, cette technique présente également un intérêt chez les patients reconstruits en optimisant le capital osseux tout en permettant la mise en charge immédiate, au bloc opératoire, d’un bridge provisoire sans fausse gencive conçu par ordinateur.

Grâce aux progrès technologiques et à l’avènement des flux de travail numérique continu, l’implantologie assistée par ordinateur (CFAO) devient pratique courante. Outre l’amélioration du positionnement de l’implant, elle permet l’élaboration d’une thérapeutique sur mesure pour le patient à partir du projet prothétique validé avec le praticien [1]. Le geste chirurgical est simplifié, sécurisé et moins stressant puisque validé virtuellement en amont de la chirurgie. Dans le cas d’atrophies alvéolaires sévères (grade ≥ 4 Cawood et Howell) [2], les reconstructions osseuses nécessaires à la réhabilitation implantaire engendrent des densités osseuses hétérogènes à l’origine d’une déviation des instruments de forage [1, 3]. La conception d’un guide chirurgical qui tient compte des contraintes osseuses et qui stabilise le forage peut pallier ces incertitudes [1].

Nous présentons dans cet article l’utilisation d’un guide à étage en vue d’une réhabilitation complète implanto-portée du maxillaire chez un patient ayant bénéficié de greffes osseuses. Cette technique a été proposée par Salama et al. en 2018 [4] dans un cas d’extraction implantation et mise en charge immédiate au maxillaire. Il avait pour but de permettre une résection de crête alvéolaire guidée et conceptualisée à partir du projet prothétique réalisé numériquement. Cet outil présente également un intérêt chez les patients reconstruits en optimisant le capital osseux tout en permettant la mise en charge immédiate, au bloc opératoire, d’un bridge provisoire sans fausse gencive conçu par ordinateur [5, 6]. Il participe en ce sens à la gestion des tissus mous en favorisant un contour papillaire et pallie certains défis des protocoles traditionnels [7].

Cas clinique

Un patient âgé de 68 ans a consulté en janvier 2021 pour avis implantaire concernant des édentements maxillaires multiples ainsi qu’en site de 47. Parmi…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Gestion d’un échec dans la prise en charge implanto-prothétique d’un maxillaire totalement édenté

Situation thérapeutique Un patient consulte pour une prise en charge implantaire, il n’a pas de problème de santé particulier et...
Implantologie Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Un SSA (Sealing Socket Abutment) nouvelle génération, le SSASB

Grâce au numérique, il est désormais possible de réaliser l’empreinte optique le jour de la chirurgie implantaire et dans la...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Restaurations implanto-portées compensant un édentement bi-maxillaire encastré : la prise d’empreinte

Un patient se présente en consultation d’implantologie pour compenser ses édentements maxillaire et mandibulaire. Lors de cette première consultation, une...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Planification des traitements implanto-prothétiques

Exercice limité à la parodontologie et l’implantologie, Paris Praticien attaché à la consultation d’implantologie du service de chirurgie maxillo-faciale (hôpital de Villeneuve-Saint-Georges)...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Prophylaxie implanto-prothétique : la part du patient

Selon Lee et coll. [1], la prévalence de la péri-implantite est décrite comme touchant plus de 9 % des implants posés,...
Implantologie prothétique

Article réservé à nos abonnés Échec de l’ostéointégration et vitamine D : état actuel des connaissances

D’après Manzano et al [1], l’utilisation d’implants courts ou la consommation de tabac seraient des facteurs de risque à l’origine de...