Le numérique en prothèse odontologique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°21 - 27 mai 2020

10. Validation de l’adaptation des limites cervicales.

Information dentaire

L’avènement du numérique dans les process prothétiques a profondément modifié les étapestechniques des réalisations prothétiques. De nouveaux procédés de fabrication introduisant de nouveaux matériaux, impliquant de nouvelles procédures, voire élargissant leurs indications, introduisant à leur tour de nouvelles procédures et matériaux… Un regard en arrière d’une dizaine d’années suffit à nous prouver à quel point notre exercice a changé.

Le numérique, qui permet la dématérialisation et la reproduction à coûts plus réduits, permet également, au prix certes d’étapes et/ou d’investissements supplémentaires, de valider un projet thérapeutique ou de fiabiliser certaines étapes cruciales de la réalisation prothétique.

Cet article se penche plus particulièrement sur deux de ces aspects qui sont enseignés à l’UFR d’Odontologie et au CHU de Nice au sein de l’enseignement consacré au flux numérique en prothèse :

– la préfiguration esthétique et fonctionnelle (« mock-up ») et son transfert comme prothèse provisoire ;

– la validation, au stade de l’empreinte, du projet prothétique final grâce à un bridge d’essai en PMMA.

Le bridge d’essai

Rompant avec la chronologie prothétique, nous présentons la technique du bridge d’essai dans la première partie de cet article, car elle ne nécessite ni matériel spécifique ni acquisition de savoir-faire particulier et peut donc être rapidement mise en pratique. Elle permet la validation de l’ajustement, de la morphologie et des volumes prothétiques à l’aide d’un bridge en PMMA, copie du futur bridge d’usage (fig. 1).

L’essayage clinique d’une infrastructure de bridge

L’étape clinique de validation de l’infrastructure prothétique, quel qu’en soit le matériau, est une phase cruciale de la chaîne de réalisation prothétique :

– parce qu’elle est la conséquence de toutes les étapes préparatoires et d’empreinte, moulage, et réalisation de l’armature elle-même au laboratoire ;

– parce qu’elle est le support du cosmétique dont la réalisation est l’étape la plus longue et la plus délicate et qui doit répondre, au-delà des impératifs esthétiques, à des contingences de biomatériaux et de biomécanique cruciales pour sa résistance (soutien de l’infrastructure, épaisseur de matériau…).

La réalisation de l’infrastructure…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés À propos d’un bridge collé cantilever en céramique antérieur

Dans les descriptions classiques, le bridge collé est composé d’un intermédiaire et de deux ailettes métalliques qui sont collées sur...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Il était une fois… le bridge collé en extension

Quel est le parcours clinique et scientifique qui a permis de faire émerger puis de valider ce concept esthétique et...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge collé canin tout numérique : apport de la zircone multicouche

Le remplacement prothétique d’une canine maxillaire chez l’adolescent est délicat en raison des fortes contraintes esthétiques et fonctionnelles. Cette clé...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge cantilever à appui vestibulaire et pontique ovoïde

Chacune des solutions disponibles en l’absence d’une dent dans le secteur antérieur présente des avantages et des inconvénients, et la...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le cantilever céramique : et pourquoi pas l’ailette canine ?

Il y a plus de vingt ans maintenant, ces conceptions ont été révolutionnées par les propriétés améliorées des céramiques, notamment...
Implantologie Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les conséquences du non-remplacement des dents extraites ou absentes

Causes de l’absence dentaire [3, 4] Il existe plusieurs explications à l’absence d’une ou plusieurs dents sur l’arcade : l’agénésie...