Le polissage des restaurations à armature zircone

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 35-37)
Information dentaire

L’inclination actuelle pour les restaurations esthétiques tout céramique, remplaçant les reconstitutions à base métallique, génère de nouveaux défis pour le chirurgien-dentiste. Ce dernier doit en effet appréhender les propriétés et les comportements mécaniques des matériaux récents, qui diffèrent sensiblement de celles de leurs prédécesseurs. Le praticien doit ainsi être en mesure d’effectuer les ajustages et retouches d’un artifice prothétique aussi bien au moment de l’essayage qu’après son assemblage sans en altérer les matériaux qui le constituent.
 
Le respect des protocoles rigoureux de laboratoire et la grande précision des logiciels de CFAO permettent aujourd’hui de minimiser ces corrections ; pour autant, les ajustements des points de contacts et de l’occlusion demeurent une étape quasiment incontournable.
Il convient donc d’établir des protocoles de retouche et de polissage avec une instrumentation adaptée, tant au niveau proximal qu’occlusal afin de limiter les risques de complications à long terme.
 

Ces protocoles sont tributaires du type de céramique qu’ils intéressent. En particulier, ils varient selon deux catégories de restaurations : les restaurations à une armature stratifiée et les restaurations monolithiques.

Questions…

Question 1 Comment s’effectuent les retouches proximales ?
a. Avec des instruments diamantés
b. Avec des polissoirs

Question 2 Quels sont les risques du non-polissage des surfaces occlusales après retouches ?
a. Une usure de l’antagoniste
b. Un inconfort
c. Une diminution de la résistance mécanique de la céramique cosmétique
d. Une diminution de la brillance

Question 3 La zircone peut-elle être retouchée ?
a. Oui
b. Non

Réponses : 1 : b ; 2 : a, b, c, d ; 3 : a

Les restaurations à base d’oxyde de zirconium, matériau plus communément appelé zircone, sont aujourd’hui largement indiquées dans les réhabilitations prothétiques. En effet, d’une part…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Maquillage thérapeutique dans les soins de support en oncologie. Une autre facette du métier d’assistant(e) dentaire

Les patient(e)s présentant des lésions ou des cicatrices faciales secondaires à un traitement oncologique sont affecté(e)s par l’apparence de leur...
Esthétique Médecine

Article réservé à nos abonnés Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) – Partie 2 : Identifier les aspects cliniques et les diagnostiquer

Introduction Pour mieux comprendre le caractère essentiel du diagnostic précoce, il est important de détailler et comprendre les différents aspects...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Éclaircissement externe et collage des restaurations partielles

Face à la demande esthétique croissante des patients en quête d’un sourire attractif – synonyme d’une bonne intégration psychosociale –, la...
Esthétique Médecine

Article réservé à nos abonnés Les hypominéralisations molaires incisives (MIH) – Partie 1 : mieux les connaître

Introduction Par leur fonction, les assistant(e)s dentaires peuvent être sollicité(e)s pour répondre à des questions en dehors du cabinet dentaire,...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les reconstitutions corono-radiculaires à quatre mains

Il existe deux types de reconstitutions en fonction des situations : Les reconstitutions par matériaux insérés en phase plastique (RMIPP), dites...