Le projet esthétique 3D : la voie du futur

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire, Réalités Cliniques n°3 - 15 septembre 2019 (page 227-235)
Information dentaire
La révolution numérique actuelle permet d’accomplir une acquisition en trois dimensions du monde qui nous entoure. En dentisterie, il est désormais possible d’effectuer une capture du visage et de l’aligner de manière précise avec l’empreinte optique intra-orale, afin de concevoir le projet esthétique en trois dimensions. Parmi les moyens d’acquisition, la photogrammétrie constitue une approche simple et de qualité. En prenant une série de clichés autour de la tête du patient, puis en exploitant un logiciel dédié, le praticien réalise la numérisation du visage. Avec un scanner commercial offrant une précision de résolution suffisante, il est aisé d’aligner le visage numérique avec les arcades dentaires. Dans le cas contraire, il faudra utiliser un dispositif qui assure le repositionnement des acquisitions tridimensionnelles entre elles. Cet article présente une méthodologie clinique accessible à moindre coût pour tous, permettant de concevoir un projet esthétique tridimensionnel.
Une option accessible financièrement et techniquement éprouvée à ce jour. D’autres, encore en développement, apporteront sans nul doute un enregistrement dynamique en temps réel.

La photographie permet, depuis quelques années, de développer la planification d’un projet esthétique en deux dimensions (voir l’article précédent). L’analyse du visage, associée à des « règles » esthétiques fondamentales, sert à élaborer un projet idéal et harmonieux.

Cette technique en deux dimensions présente toutefois des limites et des inconvénients que sont les problèmes de parallaxe et le fait d’interrompre une pure succession de tâches numériques (de l’empreinte optique à l’usinage des futures pièces prothétiques). Grâce aux dernières technologies d’acquisition, la réalisation d’un projet en trois dimensions ouvre une nouvelle perspective pour les praticiens. Elle permet de répondre à bon nombre des problèmes identifiés pour la planification en deux dimensions.

Cet article a pour objectif de définir les outils permettant la planification numérique tridimensionnelle du projet prothétique et d’expliquer comment les mettre en œuvre.

Les moyens techniques

Différents critères sont à prendre en compte pour le choix de la technique à utiliser pour numériser le visage. En effet, la complexité vient du fait que le visage humain est mobile et sensible aux rayonnements ionisants. Les yeux sont, eux, sensibles aux rayons lumineux trop puissants comme des lasers. Quant aux dents, elles présentent une surface réfléchissante pouvant induire des erreurs d’acquisition.

Notre choix doit donc s’orienter vers un scanner sans contact, dont le temps d’acquisition ne soit pas supérieur au temps d’immobilité que peut supporter le patient. Si le scanner émet des rayonnements, ceux-ci doivent être non-ionisants et inoffensifs pour les yeux. Enfin, les reflets lumineux des dents ne doivent pas induire d’erreurs d’acquisition avec la technique utilisée (utilisation d’un filtre polarisant ou poudrage des dents [1]).

L’alignement des objets numériques

Le grand défi du Smile Design en trois…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Évolutions dans le traitement des pertes de substance majeures des dents du secteur postérieur

En dentisterie restauratrice, la tendance actuelle est, dans la mesure du possible, de « copier la dent naturelle grâce aux restaurations...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Reconstructions esthétiques unitaires périphériques des dents antérieures : les céramiques d’hier et d’aujourd’hui

La reconstruction des dents antérieures délabrées fait depuis bien longtemps appel à la céramique. En effet, avant même les années...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Composites stratifiés et composites injectés : deux philosophies complémentaires

L’injection de composite est une nouvelle approche en restauration directe permise par l’évolution des matériaux. Elle vient compléter l’arsenal thérapeutique...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Donnons une chance à nos restaurations directes en composite !

La dentisterie minimalement invasive au service de l’esthétique Les moyens d’interception et de prévention de la maladie carieuse, ainsi que le...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Fermeture de triangles noirs par résine composite en technique directe

Si les techniques de reconstruction papillaire présentent des résultats non prédictibles, les facettes céramiques peuvent être une réponse fiable au...
CFAO Esthétique

Article réservé à nos abonnés La mise en esthétique immédiate 100 % numérique

Il est souvent difficile d’intégrer une mise en charge immédiate au laboratoire. En effet, ce travail est particulièrement chronophage. Il...