Le projet esthétique 3D : la voie du futur

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°3 - 15 septembre 2019 (page 227-235)
Information dentaire
La révolution numérique actuelle permet d’accomplir une acquisition en trois dimensions du monde qui nous entoure. En dentisterie, il est désormais possible d’effectuer une capture du visage et de l’aligner de manière précise avec l’empreinte optique intra-orale, afin de concevoir le projet esthétique en trois dimensions. Parmi les moyens d’acquisition, la photogrammétrie constitue une approche simple et de qualité. En prenant une série de clichés autour de la tête du patient, puis en exploitant un logiciel dédié, le praticien réalise la numérisation du visage. Avec un scanner commercial offrant une précision de résolution suffisante, il est aisé d’aligner le visage numérique avec les arcades dentaires. Dans le cas contraire, il faudra utiliser un dispositif qui assure le repositionnement des acquisitions tridimensionnelles entre elles. Cet article présente une méthodologie clinique accessible à moindre coût pour tous, permettant de concevoir un projet esthétique tridimensionnel.
Une option accessible financièrement et techniquement éprouvée à ce jour. D’autres, encore en développement, apporteront sans nul doute un enregistrement dynamique en temps réel.

La photographie permet, depuis quelques années, de développer la planification d’un projet esthétique en deux dimensions (voir l’article précédent). L’analyse du visage, associée à des « règles » esthétiques fondamentales, sert à élaborer un projet idéal et harmonieux.

Cette technique en deux dimensions présente toutefois des limites et des inconvénients que sont les problèmes de parallaxe et le fait d’interrompre une pure succession de tâches numériques (de l’empreinte optique à l’usinage des futures pièces prothétiques). Grâce aux dernières technologies d’acquisition, la réalisation d’un projet en trois dimensions ouvre une nouvelle perspective pour les praticiens. Elle permet de répondre à bon nombre des problèmes identifiés pour la planification en deux dimensions.

Cet article a pour objectif de définir les outils permettant la planification numérique tridimensionnelle du projet prothétique et d’expliquer comment les mettre en œuvre.

Les moyens techniques

Différents critères sont à prendre en compte pour le choix de la technique à utiliser pour numériser le visage. En effet, la complexité vient du fait que le visage humain est mobile et sensible aux rayonnements ionisants. Les yeux sont, eux, sensibles aux rayons lumineux trop puissants comme des lasers. Quant aux dents, elles présentent une surface réfléchissante pouvant induire des erreurs d’acquisition.

Notre choix doit donc s’orienter vers un scanner sans contact, dont le temps d’acquisition ne soit pas supérieur au temps d’immobilité que peut supporter le patient. Si le scanner émet des rayonnements, ceux-ci doivent être non-ionisants et inoffensifs pour les yeux. Enfin, les reflets lumineux des dents ne doivent pas induire d’erreurs d’acquisition avec la technique utilisée (utilisation d’un filtre polarisant ou poudrage des dents [1]).

L’alignement des objets numériques

Le grand défi du Smile Design en trois…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Le sourire : le beau se confond-il avec l’idéal ?

Malgré leurs différences de style et d’approche de la beauté, on peut aimer à la fois Praxitèle, Rodin et Giacometti,...
Esthétique

Analyse esthétique de la face et du sourire : protocole photographique

Le visage avec ses composants (sourire, regard), de par son expression, est susceptible de provoquer une émotion, en particuliers s’il...
Esthétique

L’analyse esthétique informatisée

Si nombre d’auteurs ont abordé l’étude esthétique du sourire à des fins de restauration harmonieuse [1-6], certains ont même proposé...
Esthétique

Les lèvres, un élément du sourire sous-évalué

Comment définir aujourd’hui un sourire harmonieux ? Si pendant longtemps, aux yeux des professionnels dentaires, cela se traduisait essentiellement par le...
Esthétique

e-LAB : un nouveau système d’analyse et de contrôle chromatique

En prothèse fixée, la communication entre dentiste et prothésiste est essentielle pour obtenir de bons résultats, surtout en dentisterie esthétique....
Esthétique

Le Photoshop smile design, outil de communication moderne

La planification d’un projet prothétique nécessite de nombreuses séances de travail réunissant le praticien et le prothésiste, ainsi que le...