Les avulsions en omnipratique, techniques chirurgicales

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 décembre 2020 (page 274-283)
Information dentaire

Une avulsion dentaire est un acte chirurgical routinier faisant partie intégrante de l’arsenal thérapeutique de l’omnipraticien. Cet acte peut et doit être décomposé en une succession de plusieurs étapes distinctes. Le succès de la thérapeutique dépend d’une règle simple : ne passer à l’étape suivante qu’une fois la précédente accomplie.

Cet article a pour objectif de reprendre les diverses étapes clés des avulsions dentaires. La connaissance anatomique de la dent et une analyse pré-opératoire de son environnement sont primordiales.

Une notion clé va guider l’ensemble de la séquence chirurgicale : chercher à être le moins traumatique possible. Cela permet à court terme des suites postopératoires sans complications et à moyen terme une cicatrisation optimale.

La conservation des dents sur l’arcade est un objectif majeur en odontologie. Néanmoins, l’avulsion dentaire reste parfois nécessaire et cet acte doit faire partie intégrante de l’arsenal thérapeutique de l’omnipraticien.

Généralités

L’indication de toute avulsion dentaire doit découler d’un plan de traitement global visant un assainissement de la cavité bucco-dentaire, dont le but sera souvent de restaurer ad integrum la fonction de ces dents perdues. Ces extractions doivent donc être les plus atraumatiques possible afin de préserver au mieux les structures environnantes.

Les indications générales sont essentiellement d’origine carieuse, parodontale et traumatique, ou motivées par un traitement orthodontique ou prothétique.

Cet article a pour objectif de répertorier certains concepts chirurgicaux de base des avulsions dentaires au cabinet d’omnipratique. Nous ne reviendrons pas sur les précautions générales à prendre en fonction de l’état de santé du patient, ni sur l’aspect pharmacologique lié aux avulsions.

Avulsion dentaire et biologie

Une dent se développe dans sa propre alvéole, celle-ci va s’édifier au fur et à mesure de la croissance radiculaire autour de la dent.

La cicatrisation osseuse physiologique après avulsion d’une dent aboutit à l’involution de cette alvéole avec résorption du site de moins d’un à plusieurs millimètres [1]. Ce changement dimensionnel de la crête intéresse les trois dimensions de l’espace mais sera plus important dans la partie la plus coronaire [2].

Cette cicatrisation se fait de manière centripète depuis les murs apicaux et latéraux de l’alvéole [3]. Le nombre de parois osseuses résiduelles joue donc un rôle important. Dans une optique de préservation tissulaire et de chirurgie a minima, la conservation de l’ensemble des murs osseux entourant la dent à extraire devient alors essentielle.

La cicatrisation osseuse post-extractionnelle intervient…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les « détails » de l’esthétique

Les critères anatomiques, au nombre de cinq sont : la forme de contour, le volume tridimensionnel, les lignes de transition,...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les facettes dentaires, une thérapeutique minimalement invasive

Les praticiens sont de plus en plus confrontés à la demande esthétique de leurs patients, le sourire ayant une importance...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Esthétique et fonction : liaison numérique entre la clinique et le laboratoire

La complicité entre le laboratoire et le cabinet est aujourd’hui grandement améliorée par l’utilisation de nombreux outils numériques, qui modifient...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Restauration du sourire : “petits” moyens, grands résultats !

Lorsque des modifications sur des dents saines sont envisagées, le plus souvent chez de jeunes adultes demandeurs de traitements esthétiques...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique graduée du sourire étroit chez l’adulte : de l’orthodontie à la chirurgie

Le corridor buccal exerce une influence sur l’esthétique du sourire et constitue l’un des aspects les plus controversés. L’objectif est...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Usure érosive localisée : le principe de Dahl optimisé

Dans certaines situations cliniques d’usure dentaire essentiellement localisée au secteur antérieur, c’est-à-dire sans aucune, ou avec de faibles atteintes postérieures,...