Les biocéramiques : une évolution pour l’obturation canalaire ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 novembre 2019 (page 298-307)
Information dentaire
Il y a vingt ans, l’arrivée du MTA sur le marché a marqué un tournant majeur dans la pratique de l’endodontie. Aujourd’hui, la mise à disposition de nouveaux biomatériaux innovants de la famille des ciments hydrauliques à base de silicate de calcium développés spécifiquement pour l’obturation canalaire permet de repenser complètement cette étape clé du traitement. Alors que les ciments classiques servent simplement de joint entre la dentine et le matériau d’obturation, les ciments biocéramiques sont, quant à eux, des matériaux d’obturation à part entière. Ce changement de concept majeur permet d’envisager l’obturation avec simplicité et sérénité, sans faire de compromis ni sur les objectifs, ni sur la qualité. La facilité d’utilisation et la stabilité de ces matériaux permettent d’obtenir des résultats fiables et reproductibles dans l’exercice quotidien.

Connus depuis le milieu des années 1990 en endodontie [1-3], les biocéramiques continuent de trouver de nouvelles applications. Alors qu’ils ont été longtemps réservés aux traitements des perforations, aux techniques d’apexification ainsi qu’à l’obturation rétrograde, ces matériaux sont désormais disponibles pour l’obturation orthograde.

Ces nouveaux « ciments » biocéramiques ouvrent de nouvelles possibilités en matière d’obturation avec des propriétés chimiques et biologiques intéressantes. Mais bien plus qu’une évolution matérielle, il s’agit là bel et bien d’un changement de concept qui permet de totalement repenser l’étape de l’obturation lors du traitement endodontique.

Concepts de l’obturation traditionnelle en endodontie

L’obturation est une étape clé du traitement endodontique, et fait partie intégrante de la célèbre triade endodontique : désinfection, mise en forme, obturation. Le concept de l’obturation dite « classique » repose essentiellement sur deux protagonistes : un matériau de remplissage, qui est là pour occuper un maximum de place dans l’endodonte, et un matériau de scellement, qui sert à faire le joint entre le matériau de remplissage et la dentine.

Dans les techniques d’obturation utilisées aujourd’hui, la gutta-percha joue le rôle du matériau de remplissage, et le ciment (qu’il soit à base d’oxyde de zinc-eugénol, de résine époxy, d’hydroxyde de calcium…) celui du matériau de scellement. Le ciment représente malheureusement le point faible de l’obturation. En effet, celui-ci est, d’une part soumis à une rétraction de prise après sa mise en place [4-6], et d’autre part à une réaction d’hydrolyse et ce, même après la prise [7,8]. Étant donné que le ciment sera forcément en contact avec un milieu humide, ne serait-ce qu’avec les fluides péri apicaux au niveau du foramen, cette dégradation est inévitable et conduit à la percolation…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Le choix d’une reconstitution corono-radiculaire

Présentation du cas clinique Une patiente de 18 ans, sans antécédents médicaux, se présente en consultation pour des douleurs à...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Traiter, retraiter endodontiquement, pour implanter

Indications des traitements et retraitements endodontiques Les principales pathologies endodontiques ont une étiologie bactérienne : le plus souvent, le point de...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Ingénierie tissulaire en endodontie

Les progrès de la biologie, associés à une meilleure compréhension des phénomènes inflammatoires et cicatriciels, ont remis au goût du...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Coiffage pulpaire direct, pulpotomie, pulpectomie : où en sommes-nous en 2020 ?

Les stratégies thérapeutiques contemporaines fondées sur la préservation tissulaire ont permis une nouvelle émergence des thérapeutiques de préservation de la...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Traitement thermique des instruments endodontiques en nickel-titane : quel apport pour les praticiens ?

L’utilisation mécanisée des limes endodontiques en nickel-titane (NiTi), à la place des limes manuelles en acier, a profondément changé la...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Irradiation directe des parois canalaires vs irrigation activée par laser

Le taux de succès du traitement endodontique est estimé autour de 85 % [1-4]. La principale cause d’échec est la persistance...