Les clés de la réussite en odontologie pédiatrique

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°3 - 31 janvier 2024 (page 22-23)
Information dentaire

Séance A11 - ADF 2023

L’enfant, ce mystérieux patient qui, à lui seul, peut mettre une équipe chevronnée en position délicate. Que faire pour que cela se passe comme dans les contes ? Lire le livre de « Juliette et Dr Blanche » du Docteur Goupy, bien sûr ! Présentée comme un livret, cette conférence invitait les participants à réécrire chaque chapitre de cette relation de soin particulière.

Responsable scientifique : Frédérique d’Arbonneau

Intervenante : Lucile Goupy

Chapitre 1

Juliette a besoin d’aller chez le dentiste

La première impression est importante.

Après avoir identifié le motif de consultation, l’horaire est fixé en fonction des habitudes de l’enfant et du geste à faire.

L’assistante joue un rôle clé et s’assure que tout est optimal pour cette rencontre (autorisation parentale, besoins spécifiques…).

Chapitre 2

Juliette découvre le cabinet

Le cabinet doit être pensé avec un regard d’enfant (jeux, livres, mobilier…).

Pour les patients, l’ambiance, la décoration sont souvent des critères plus importants que la compétence du praticien.

Chapitre 3

Juliette entre dans la salle de soins

Ponctuel, le praticien va chercher l’enfant en salle d’attente et l’installe au bureau pour discuter à sa hauteur.

Les 5 sens sont stimulés pour son confort :

  • la vue (images relaxantes, couleurs bleu, vert) ;
  • l’odorat (diffuseurs) ;
  • le toucher (matières douces) ;
  • l’ouïe (musiques) ;
  • le goût (anesthésiques topiques, gants parfumés).

Chapitre 4

Juliette et Docteur Blanche parlent

Bienveillantes mais parfois fermes, ces recommandations de l’association Sparadrap sont intéressantes (à retrouver sur https://www.sparadrap.org) :

  • maintenir claires et simples les règles de vie dans le cabinet et les afficher ;
  • adopter un signal pour signifier à l’enfant que ce n’est pas le moment de parler ou de bouger ;
  • planifier et expliquer les soins avec un emploi du temps ou un programme.

Rappelons que « les mots qui blessent n’aident jamais les enfants à grandir » (Dr Gilles Lazimi).

Chapitre 5

Juliette demande si ça fait mal

Question tout à fait légitime compte tenu de l’image du dentiste.

L’anesthésique est chauffé, injecté lentement avec des distractions.

Les antalgiques adaptés sont prescrits éventuellement en préopératoire.

L’anxiété…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible complète pédiatrique : réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

Un jeune patient âgé de 5 ans se présente en consultation d’odontologie pédiatrique avec, comme seul antécédent médical connu, la...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Anomalies de structure : mieux diagnostiquer pour mieux traiter

Le diagnostic précoce et la prise en charge adéquate des anomalies de structure est un challenge que tout chirurgien-dentiste est...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Maintien de l’espace : quand et comment ?

Tableau 1. Malocclusions rencontrées dans les trois sens de l’espace à la suite de la perte prématurée d’une ou plusieurs DT...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Luxations des dents permanentes immatures : gestion de l’urgence

Lors d’une luxation des dents permanentes immatures, ce sont les incisives maxillaires qui sont le plus souvent concernées [2]. Ces...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Regards croisés sur l’extraction des premières molaires permanentes atteintes d’Hypominéralisation Molaire-Incisive (MIH)

L’acronyme MIH désigne l’Hypominéralisation Molaire-Incisive, une anomalie qualitative de l’émail dentaire, touchant une à quatre premières molaires permanentes (PMP) et...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Prise en charge pharmacologique de la douleur chez l’enfant

En 2020, l’International Association for the Study of Pain (IASP) a reformulé la définition de la douleur. Celle-ci est désormais...