Les dents Genios®, une réussite esthétique et fonctionnelle

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°5 - 30 novembre 2015 (page 285-293)
Information dentaire
Quelles sont les caractéristiques des dents Génios® ?
Quels sont leurs domaines prothétiques d’utilisation ?
Comment les gérer au travers des différents cas cliniques ?

L’allongement de l’espérance de vie avec un gain qui se situe entre 1,5 et 3 mois par an entraîne un vieillissement inévitable de la population. Selon l’INSEE, alors qu’en 2000, les personnes âgées de plus de 60 ans ne représentaient qu’un cinquième de la population française, en 2035, elles en représenteront plus d’un tiers (1).
Plus précisément, dans l’hexagone, les patients âgés de 65 à 74 ans sont porteurs à plus de 60 % de prothèses amovibles partielles ou complètes (2). Ces chiffres encouragent à nous intéresser de près aux seniors et à leur état bucco-dentaire.

Outre l’aspect strictement fonctionnel des traitements proposés à cette catégorie de la population, on observe un accroissement de la demande de traitements esthétiques, qui s’étend à toutes les disciplines de l’odontologie. Le développement du concept de « Biomimétique » (3) en dentisterie, ouvre la voie à des techniques qui tendent à se rapprocher du naturel.
Au regard de l’ensemble de ces paramètres et afin d’optimiser l’intégration esthétique et fonctionnelle de nos traitements prothétiques, le choix des dents artificielles est une étape clé qui permettra, comme le souligne Palla de « redonner l’expression naturelle du visage pour en restituer l’image, donner l’illusion d’une denture naturelle et rendre à l’individu sa dignité » (4).
Dans cet article, en nous étayant sur trois cas cliniques, nous proposons de développer les avantages apportés par les dents Genios® aussi bien en prothèses amovibles partielles et complètes qu’en prothèses supra-implantaires.
Les dents Genios® sont en résine et présentent une structure IPN (Interpenetrated Polymer Net-work). Il s’agit d’une résine acrylate à base de polyméthacrylate de méthyl hautement réticulé. Lors de la polymérisation, des liaisons se forment entre les chaînes primaires et les chaînes secondaires. La structure tridimensionnelle obtenue, offre…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique minimalement invasive chez l’adolescent : gestion de l’incisive latérale

L’agénésie est l’une des anomalies dentaires les plus couramment rencontrées avec une prévalence de 1,6 % à 9,6 % selon les études...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Coiffes télescopes dento-portées en polymère thermoplastique. Réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

Un patient de 81 ans se présente en consultation dans le cadre d’une demande de réhabilitation prothétique mandibulaire. L’anamnèse indique...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse sur implant : mise en charge immédiate

Force est de constater que la réussite du traitement dépendra du sérieux de la mise en œuvre des étapes pré-prothétiques...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Praticien-prothésiste, le duo gagnant au service du patient édenté. Présentation du concept Aera Smile

Féru de lectures sur la prothèse dentaire et assidu à de nombreuses formations continues, Philippe Pisseloup a occupé son exercice...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le système BDT. Version ibérique

Le système BDT (Burnout Denture Tooth Technique) compte chaque jour davantage d’utilisateurs du fait de la simplicité de son protocole,...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche de prothèse partielle sur obturateur. La prothèse au quotidien

Si l’on devait définir de façon simple et concise la prothèse maxillo-faciale au laboratoire en comparaison avec la prothèse amovible...