Les mini-implants pour patients âgés fragiles et précaires : alternative de choix ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°1 - 28 février 2014 (page 33-41)
Information dentaire
Quelles sont les indications des prothèses implanto-retenues ? Quels sont les apports des mini-implants ? Quel est le protocole de pose et de réalisation prothétique ? Quel est l’ordre décisionnel entre implants conventionnels et mini-implants ?

Dès aujourd’hui, la France en plein « papy-boom » doit relever le défi d’une population qui ne cesse d’augmenter en nombre et en âge. Les données de l’INSEE (1) prévoient une croissance importante du nombre de personnes de plus de 60 ans jusqu’en 2035 puis une hausse plus mesurée jusqu’en 2060. La France serait alors composée de 73 millions d’habitants dont un sur trois aurait plus de 60 ans (fig. 1).

Toutes les filières de santé devront faire face à cette profonde évolution de la population et à son cortège de problèmes de santé croissants. La santé bucco-dentaire, indicateur de nutrition, est au cœur du vieillissement (2, 3).

Le praticien doit connaître son patient âgé, évaluer ses modifications physiologiques, pathologiques, son degré d’autonomie et de dextérité manuelle afin de proposer des solutions thérapeutiques adaptées (optimales ou adéquates…).

Même si l’épidémiologie des patients totalement édentés est peu représentée en France, le dernier recensement de la DRASS de 2000 (4) fait état de 6,5 millions de personnes de plus de 70 ans et l’on estime le nombre d’édentés totaux à 5 millions environ, soit à peu près 30 % de nos seniors. Seulement 3 % des personnes de plus de 80 ans présentent une bouche saine et intacte, cette fraction de population étant la plus nécessiteused’hygiène et de soins bucco-dentaires.

Même si l’âge de l’édentement total recule (progrès de la dentisterie), il n’est pas prêt de disparaitre pour les décennies à venir, face à l’augmentation massive des seniors en nombre et en âge. Ce sont donc des patients totalement édentés, plus âgés, vulnérables, précaires, mais néanmoins exigeants que le praticien doit prendre en charge.

Si depuis 2002, son traitement répond généralement à la pose de 2 implants mandibulaires en complément de rétention d’une prothèse amovible complète, pour autant, toutes…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêt de la prévisualisation esthétique virtuelle en prothèse amovible complète immédiate maxillaire

Malgré les progrès très importants de la prévention et des traitements conservateurs, l’avulsion d’une dent reste un acte très fréquent...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche esthétique conventionnelle et gestion du point interincisif

La détermination tridimensionnelle du point interincisif (PI) chez l’édenté complet est un facteur primordial pour la restauration de son esthétique. Elle...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse transitoire ou immédiate d’usage : quand, comment ?

Préalable Peut-on se prévaloir d’un enseignement des connaissances exclusivement fondées sur une expérience clinique personnelle ? C’est le terme exclusivement...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation totale fixée maxillaire en contexte crestal très déficient

Les patients totalement édentés au maxillaire peuvent souhaiter une prothèse fixe plutôt qu’une prothèse amovible. Malheureusement, le volume osseux peut...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La prothèse complète implantaire sur coiffes télescopes : ça vous parle ?

Le traitement implantaire de l’édenté total a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. N’oublions pas que le concept d’ostéointégration...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Prothèse fixée plurale ou implantaire : j’extrais, je comble ?

Après extraction d’une dent, il se met en place trois types de phénomènes. Tout d’abord, à court terme se déclenche...