L’impression 3D dans le quotidien du chirurgien-dentiste et du laboratoire de prothèse

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°22 - 31 mai 2023 (page 54-62)
Information dentaire
Le numérique est considéré comme la quatrième révolution industrielle. C’est une « convergence technologique qui efface les limites du physique, du digital et du biologique» (fig. 1). Cette explosion numérique affecte tous les domaines de notre quotidien et notre exercice est directement impacté. Comme le disait le Professeur François Duret, inventeur de l’empreinte optique : « Le numérique est un train qui entre en gare, ceux qui ne montent pas à bord de suite risque de rester à jamais sur le quai. » Cette métaphore prend aujourd’hui tout son sens tellement les progrès ont été colossaux ces dernières années tant en termes d’évolution sur le matériel que sur le logiciel.

Aujourd’hui, s’équiper en numérique n’est plus une option, c’est une question de survie. Dans un contexte où la liberté tarifaire est mise à mal, il est essentiel de s’adapter pour maintenir l’activité économique de nos structures sans baisser la qualité des soins. C’est en cela que le numérique prend tout son sens, car ces outils permettent un gain de temps notoire en diminuant le nombre de rendez-vous nécessaires pour un même acte, mais aussi en réduisant leur durée. C’est l’efficience digitale.

La caméra de prise d’empreinte optique est aujourd’hui la norme, mais elle n’est plus qu’un outil parmi l’ensemble que composent la chaîne numérique.

Pour rappel, le flux numérique se compose de trois maillons indissociables (fig. 2) :

  • la première étape dite d’acquisition, elle-même composée de trois sous-ensembles regroupant les éléments de capture en 2D, 3D et 4D maintenant grâce à l’enregistrement des mouvements mandibulaires (jaw motion et motion capture) ;
  • la deuxième consiste en l’assemblage des éléments préalablement capturés pour aboutir à la création de l’avatar virtuel ou clone digital du patient ;
  • la dernière est l’aboutissement du dessin numérique, c’est l’étape de production des éléments conçus : soit par un procédé additif c’est l’impression 3D ou le frittage laser ; soit par un procédé soustractif : c’est l’usinage.

 

Développement et maturité de l’impression 3D (fig. 3)

Les techniques de façonnage soustractives manuelles puis automatisées telles que l’usinage sont des technologies qui ont connu un fort essor et bénéficient d’une maturité importante et de plusieurs dizaines d’années de recul.

Les procédés d’usinage font appel à des logiciels de calcul de parcours d’outils qui prennent en compte le diamètre des fraises utilisées, le type de matériau, la vitesse d’avancement…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

CFAO Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible et CFAO

Séance CNO Responsable scientifique : Christophe Azevedo Intervenants : Jean Bonnet, Samy Benchikh Bien que ne mettant pas au rebut les méthodes...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Flux numérique et restauration imprimée en dentisterie restauratrice

Cas clinique Une patiente de 42 ans, sans antécédents généraux, consulte pour une douleur en bas à droite lorsqu’elle mange...
CFAO

Article réservé à nos abonnés L’apport des dispositifs électroniques d’enregistrement de la cinématique mandibulaire dans le flux de travail numérique

Ayons à l’esprit quelques fondamentaux. La simulation de la dynamique mandibulaire d’un patient et la position de son axe charnière...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La gestion fonctionnelle occlusale en numérique. Comment ça mâche ? Comment ça « match » ?

Mon histoire Cet article porte sur l’utilisation des nouvelles technologies dans notre profession et j’aimerais, afin d’illustrer mon propos, vous...
CFAO

Article réservé à nos abonnés Le numérique à tout prix ?

Peut-être faudrait-il commencer par s’intéresser de près aux diverses formations existantes et s’attarder sur les protocoles déjà établis. Nos professions...
CFAO

Article réservé à nos abonnés La digitalisation des teintes. Pourquoi ? Comment ? Pour quels résultats ?

La prise de teinte au cabinet dentaire n’est qu’une première étape pour la réussite de l’intégration de nos céramiques. Le...