Luxations des dents permanentes immatures : gestion de l’urgence

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°1 - 15 mars 2024 (page 56-62)
Information dentaire
Les traumatismes dentaires sont fréquents chez l’enfant, et 25% des enfants scolarisés ont eu un trauma dentaire [1]. Lorsqu’il s’agit de la dent permanente immature (DPI), l’enfant a le plus souvent entre 6 et 11 ans et est en pleine croissance. Les luxations sont fréquentes car la racine des dents n’est pas complètement formée et les tissus environnants sont en cours de maturation. La prise en charge de l’urgence et de son suivi doit donc tenir compte à la fois du développement physiologique de l’enfant, des caractéristiques de la dent et des structures environnantes. Les recommandations éditées par l’Association Internationale de Traumatologie Dentaire (IADT) vont nous guider dans la conduite à tenir.

Lors d’une luxation des dents permanentes immatures, ce sont les incisives maxillaires qui sont le plus souvent concernées [2]. Ces dents sont entre le stade 7-8 et le stade 9 de Nolla (tableau 1). La pulpe possède une activité cellulaire et une vascularisation intenses, permettant des échanges métaboliques efficaces, et donc un bon pronostic de réparation. L’émail est en revanche moins minéralisé, les tubuli dentinaires sont plus larges, entraînant une diffusion rapide des bactéries de la cavité buccale vers la pulpe. Enfin, le parodonte qui entoure la dent subit des remaniements, avec la formation de l’alvéole et de l’attache épithéliale.

Dans tous les cas, une intervention précoce et la conservation de la vitalité pulpaire doivent être recherchées autant que possible, et plus particulièrement pour la dent permanente immature afin de favoriser une édification radiculaire complète.

Tableau 1. Classification de CM NOLLA (1960) (10 stades à partir de la minéralisation de la dent)

Stade 7

Stade 8

Stade 9

Stade 10

La 1/2 de la racine est formée / parois radiculaires divergentes

Les 2/3 de la racine sont formés / parois radiculaires légèrement divergentes

Longueur de la racine établie, apex ouvert / parois radiculaires parallèles, cylindriques

Apex édifié / dent mature

*En général, la dent apparaît sur l’arcade lorsque la racine est au stade 8.

Anamnèse

La gestion de la DPI traumatisée s’inscrit dans le cadre plus général de la prise en charge du traumatisme bucco-dentaire. Elle commence dès l’appel téléphonique. Après avoir écarté l’urgence médicale (perte de connaissance, maux de tête et vomissements, saignements prolongés…), le praticien interroge sur l’âge de l’enfant et les circonstances du traumatisme afin de guider le patient lui-même et l’accompagnant sur la conduite à tenir (exemple : conservation…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible complète pédiatrique : réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

Un jeune patient âgé de 5 ans se présente en consultation d’odontologie pédiatrique avec, comme seul antécédent médical connu, la...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Anomalies de structure : mieux diagnostiquer pour mieux traiter

Le diagnostic précoce et la prise en charge adéquate des anomalies de structure est un challenge que tout chirurgien-dentiste est...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Maintien de l’espace : quand et comment ?

Tableau 1. Malocclusions rencontrées dans les trois sens de l’espace à la suite de la perte prématurée d’une ou plusieurs DT...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Regards croisés sur l’extraction des premières molaires permanentes atteintes d’Hypominéralisation Molaire-Incisive (MIH)

L’acronyme MIH désigne l’Hypominéralisation Molaire-Incisive, une anomalie qualitative de l’émail dentaire, touchant une à quatre premières molaires permanentes (PMP) et...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Prise en charge pharmacologique de la douleur chez l’enfant

En 2020, l’International Association for the Study of Pain (IASP) a reformulé la définition de la douleur. Celle-ci est désormais...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Le fluor en questions

Parler du fluor n’est pas si simple. En raison de sa haute réactivité, il n’existe pas sous forme isolée et...