Matériaux d’enregistrement de l’occlusion en prothèse fixée

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°5 - 30 novembre 2013 (page 375-379)
Information dentaire
Quelle est la fréquence des demandes de retouches occlusales au laboratoire ? Quels sont les matériaux utilisés pour améliorer l’occlusion ? Quelle est l’origine supposée des problèmes de réglages de l’occlusion ?

Le point de vue des praticiens et des prothésistes

Pour les praticiens et les prothésistes, l’enregistrement du rapport interarcade en prothèse fixée est une étape fondamentale, aussi bien dans la démarche diagnostique que dans la réalisation du traitement prothétique (1). Le non-respect de sa mise en œuvre peut nuire à l’intégration prothétique ainsi qu’à la santé de l’appareil manducateur, qui sont deux impératifs essentiels à respecter (2).

Cette étape intervient une fois que le praticien a choisi la position occlusale de référence à enregistrer : la relation myocentrée (RMC) ou l’occlusion d’intercuspidation maximale (OIM) (3). Il existe actuellement de nombreux matériaux qui permettent de réaliser cet enregistrement au sein des cabinets dentaires (2, 3).

Pourquoi sont-ils choisis ? Sont-ils appréciés par les prothésistes ? Peu d’investigations ont été menées pour évaluer la préférence dans les habitudes des praticiens en prothèse fixée. Ces interrogations nous ont poussés à mener une étude. Dans ce contexte, les objectifs de notre travail étaient d’une part d’évaluer les matériaux utilisés au sein du cabinet pour enregistrer l’occlusion en prothèse fixée, et d’autre part, d’apprécier la qualité des prothèses conçues au laboratoire, une fois l’essayage réalisé. Nous avons voulu, par ailleurs, recueillir le ressenti des prothésistes sur les travaux qui leur sont demandés, à partir des enregistrements qui leur ont été fournis.

MATERIELS ET METHODES

L’étude réalisée a porté sur des chirurgiens-dentistes et prothésistes de Midi-Pyrénées.

55 questionnaires ont été adressés à des praticiens choisis de manière aléatoire à partir d’une liste fournie par le conseil de l’Ordre des chirurgiens-dentistes et 50 réponses exploitables ont été reçues.

Sur les 15 questionnaires distribués à des prothésistes contactés à partir des “pages jaunes”, 12 ont été retenus pour notre étude.

RÉSULTATS

Les questions…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêt de la prévisualisation esthétique virtuelle en prothèse amovible complète immédiate maxillaire

Malgré les progrès très importants de la prévention et des traitements conservateurs, l’avulsion d’une dent reste un acte très fréquent...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche esthétique conventionnelle et gestion du point interincisif

La détermination tridimensionnelle du point interincisif (PI) chez l’édenté complet est un facteur primordial pour la restauration de son esthétique. Elle...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse transitoire ou immédiate d’usage : quand, comment ?

Préalable Peut-on se prévaloir d’un enseignement des connaissances exclusivement fondées sur une expérience clinique personnelle ? C’est le terme exclusivement...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation totale fixée maxillaire en contexte crestal très déficient

Les patients totalement édentés au maxillaire peuvent souhaiter une prothèse fixe plutôt qu’une prothèse amovible. Malheureusement, le volume osseux peut...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La prothèse complète implantaire sur coiffes télescopes : ça vous parle ?

Le traitement implantaire de l’édenté total a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. N’oublions pas que le concept d’ostéointégration...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Prothèse fixée plurale ou implantaire : j’extrais, je comble ?

Après extraction d’une dent, il se met en place trois types de phénomènes. Tout d’abord, à court terme se déclenche...