Nouveaux matériaux physiologiques pour infrastructures prothétiques

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°5 - 30 novembre 2014 (page 293-299)
Information dentaire
Pourquoi de nouveaux polymères à hautes performances pour les infrastructures prothétiques ?
Quelles sont les propriétés du Bio HPP ?
Quelles en sont les techniques de mise en œuvre ?

Actuellement, les alliages précieux coulés, les alliages chrome-cobalt, ainsi que le titane, restent les matériaux les plus courants et les plus connus pour la réalisation d’infrastructures prothétiques.
Au cours des quinze dernières années, il est devenu possible de travailler également le dioxyde de Zirconium, et le disilicate de lithium, grâce à la technique CAO/CFAO, en abandonnant peu à peu une grande partie des alliages métalliques du marché et plus précisément, celui des alliages précieux.
Aujourd’hui, de nouveaux matériaux physiologiques, prometteurs pour la réalisation d’infrastructures, nous sont proposés : les polymères à hautes performances.

Polymères de hautes performances et de haute technologie à charges céramiques

Nous les connaissons sous les appellations PEEK ou PEKK, sachant qu’ils appartiennent tous les deux à la famille des polyacrylethercétones, ou PAEK (tableau I).

Le matériau PEEK (polyether ketone) est utilisé avec succès depuis de nombreuses années dans le domaine de la chirurgie orthopédique. Ses propriétés mécaniques et sa biocompatibilité sont des éléments déterminants. Ces polymères de hautes performances et de haute technologie sont employés en médecine humaine pour diverses implantations (prothèses de doigts, éléments intermédiaires cervicaux pour colonne vertébrale, prothèses de hanche…).
Ils présentent beaucoup de similitudes sur le plan de l’élasticité avec le squelette osseux humain (tableau II).



Propriétés, avantages

Les caractéristiques spécifiques de ce type de matériau réduisent considérablement les pointes de tension à la surface de contact entre l’os et l’implant. Ils présentent donc un grand potentiel en ce qui concerne les infrastructures dans le domaine prothétique odontologique. Leur transparence aux rayons X est également un autre avantage, car, lors de l’exécution de clichés radiographiques, il ne se produit pas de dispersion du rayonnement risquant…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêt de la prévisualisation esthétique virtuelle en prothèse amovible complète immédiate maxillaire

Malgré les progrès très importants de la prévention et des traitements conservateurs, l’avulsion d’une dent reste un acte très fréquent...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche esthétique conventionnelle et gestion du point interincisif

La détermination tridimensionnelle du point interincisif (PI) chez l’édenté complet est un facteur primordial pour la restauration de son esthétique. Elle...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse transitoire ou immédiate d’usage : quand, comment ?

Préalable Peut-on se prévaloir d’un enseignement des connaissances exclusivement fondées sur une expérience clinique personnelle ? C’est le terme exclusivement...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation totale fixée maxillaire en contexte crestal très déficient

Les patients totalement édentés au maxillaire peuvent souhaiter une prothèse fixe plutôt qu’une prothèse amovible. Malheureusement, le volume osseux peut...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés La prothèse complète implantaire sur coiffes télescopes : ça vous parle ?

Le traitement implantaire de l’édenté total a beaucoup évolué durant ces quarante dernières années. N’oublions pas que le concept d’ostéointégration...
Prothèse fixée

Article réservé à nos abonnés Prothèse fixée plurale ou implantaire : j’extrais, je comble ?

Après extraction d’une dent, il se met en place trois types de phénomènes. Tout d’abord, à court terme se déclenche...