Options thérapeutiques pour la mandibule édentée

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire (page 16-26)
Information dentaire
Le traitement de l’édentement complet mandibulaire par la prothèse conventionnelle est l’une des thérapeutiques les plus délicates et constitue un véritable défi pour le praticien. Elle est souvent une source d’insatisfaction pour nos patients, leurs doléances étant alors nombreuses. Elles sont la plupart du temps liées à l’instabilité et au manque de rétention de la prothèse amovible, entraînant une fonction masticatoire défaillante.
La qualité de vie au quotidien de ces patients, tant sur le plan fonctionnel que socio-affectif, s’en trouve affectée.

Critères de choix

Nous assistons actuellement à un accroissement du nombre de patients édentés du fait du vieillissement de la population et de l’allongement de la durée de vie.
En 2050, en supposant que les tendances démographiques récentes se maintiennent, la France métropolitaine compterait 70,0 millions d’habitants (soit 9,3 millions de plus qu’en 2005), un habitant sur trois étant âgé de 60 ans ou plus (contre seulement un sur cinq en 2005). Ces résultats sont sensibles aux hypothèses retenues, mais aucun scénario ne remet en cause le vieillissement, inéluctable.
Le traitement de la mandibule totalement édentée est à l’origine de l’implantologie moderne puisque les premiers patients traités par le Pr Brånemark durant les années 1970 étaient tous des édentés complets à la mandibule [1, 2]. La première application clinique de l’ostéointégration a été le bridge transvissé dit « sur pilotis ».
Depuis, grâce à l’évolution de l’implantologie, à l’amélioration des techniques employées et des matériaux utilisés, de nouvelles possibilités thérapeutiques ont été mises au point, comportant chacune leurs indications et leurs limites.

Les options thérapeutiques
Les options thérapeutiques pour la réhabilitation implanto-prothétique de la mandibule édentée se classent en deux groupes principaux : d’une part la prothèse amovible complète supra-implantaire (PACSI) ou prothèse amovible implanto-retenue et, d’autre part, la prothèse fixée sur implants. Ce deuxième groupe comporte lui-même plusieurs catégories : la prothèse transvissée sur piliers intermédiaires transgingivaux ou bridge sur « pilotis » de type Brånemark, la prothèse fixe scellée sur infrastructures transvissées, et la prothèse hybride implanto-portée qui est un mélange des deux précédentes. Nous allons, dans cet article, préciser les indications et les paramètres essentiels nécessaires à la réhabilitation prothétique complète…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Association sinus lift et ROG en un seul temps opératoire : cas clinique

Situation initiale Patient de 55 ans adressé pour une augmentation de volume osseux dans le secteur maxillaire postérieur gauche. Les...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés SUI 2024, une rencontre universitaire autour de l’implantologie

Au cours d’une journée très dense, chaque intervenant représentant son Diplôme Universitaire a pris la parole pour présenter un cas...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Préservation alvéolaire : la « Socket Shield Technique »

RÉSUMÉ Les exigences grandissantes des patients nous ont conduits à modifier notre pratique. Le principe de gradient thérapeutique, bien connu...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés Intérêts des piliers de cicatrisation Iphysio dans la gestion du profil d’émergence en implantologie

Les critères de succès de l’ostéointégration sont définis depuis des décennies (immobilité de l’implant, pas de radio transparence autour de...
Implantologie

Article réservé à nos abonnés L’empreinte optique en implantologie

Quelles sont les empreintes nécessaires pour avoir un fichier complet ? Pour enregistrer la position d’un implant, il va falloir...
Implantologie chirurgicale

Article réservé à nos abonnés Greffes osseuses : incontournables ou surtraitement ? La battle

Responsable scientifique : Romain Doliveux Intervenants : Aurélien Thollot, Sepehr Zarrine La perte de l’organe dentaire est toujours suivie d’un remodelage alvéolaire...