Overlay en composite réalisé par impression 3D : un des premiers cas cliniques et premières réflexions

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 15 octobre 2021 (page 70-76)

1.Radiographie rétroalvéolaire préopératoire montrant une lésion carieuse occlusale extrêmement volumineuse sur 46.

Information dentaire
L’impression 3D s’est énormément développée durant la crise du Covid-19 : à tel point que cette technologie qui apparaissait encore il y a encore deux ans comme émergente dans nos pratiques permet désormais de réaliser de nombreux dispositifs médicaux transitoires mais également d’usage.
À partir de la description d’un temps par temps clinique ayant permis la réalisation l’un des premiers overlays d’usage imprimé en France, nous discuterons les nouvelles potentialités futures mais également les limites actuelles des restaurations partielles collées réalisées par impression 3D.
Cette preuve de concept vise à informer le lecteur sur ce qui est déjà réalisable cliniquement et légalement, ainsi que sur la relative prudence que nous devons avoir face à ces évolutions industrielles, qui arrivent plus vite sur le marché que l’évaluation clinique et in vitro indépendante.

La fabrication additive, plus couramment appelée impression 3D, est abordée depuis maintenant plusieurs années dans le domaine de la médecine bucco-dentaire. Si elle fut d’abord cantonnée à une utilisation industrielle, la réduction progressive des coûts d’équipement a permis de la voir progressivement se développer dans notre profession. La crise du Covid-19, où de nombreux professionnels de santé ont participé à la fabrication de dispositifs médicaux en rupture d’approvisionnement [1,2], a été un second accélérateur de sa démocratisation et une prise de conscience sur ses potentiels apports [3].

Problématique

Deux grandes technologies de fabrication additives ont été rapportées en médecine bucco-dentaire [4,5] : les imprimantes à dépôt de fil basées sur le principe d’extrusion de matière [6] et les imprimantes fonctionnant par un procédé de photopolymérisation en cuve [7]. Parmi ces dernières, nous distinguons les imprimantes qui fonctionnent par projection d’un faisceau laser ponctuel (stéréolithographie, SLA) et celles qui fonctionnent par projection d’une image lumineuse (Digital Light Processing).

Afin d’être mises en œuvre, ces technologies, pilotées numériquement, sont intégrées dans une chaîne numérique. Les fichiers numériques de conception majoritairement exploités sont basés sur un modèle géométrique polygonal au format universel STereoLitography (.stl).

Actuellement, les technologies SLA et DLP sont les seules qui offrent des solutions viables pour la production de dispositifs médicaux (DM) à usage intrabuccal, mais jusqu’à récemment, ses apports nombreux se limitaient à la réalisation d’éléments de prototypage (cire calcinable), de diagnostic (modèles d’études) ou d’éléments amovibles de grande étendue (gouttières de collage indirect en orthodontie, gouttières de bruxisme, porte-empreinte individuel voire prothèses amovibles) [8].

Plus récemment ont été proposées…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Matériaux à empreinte élastiques : les silicones par addition

Appelés également vinylpolysiloxanes (VPS), les silicones par addition sont les matériaux les plus utilisés dans l’élaboration d’empreinte élastique pour prothèse...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés What is ABRZ?

Definition of ABRZ The Acid Base Resistant Zone (ABRZ)1 is firstly reported [1] in 2004 as a part of the microstructure observed...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Understanding caries as a non-communicable disease current concepts of etiology and pathogenesis

Professeur à la Faculté de Sciences médicales de l’Université de Talca au Chili, Rodriguo Giacaman est un expert international en...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Phénomènes d’usures par frottement au sein des dispositifs médicaux… En toute simplicité

Pascale Corne a réalisé une thèse d’université sur les mécanismes d’usures au sein des connexions implantaires co-dirigée par Jean Geringer,...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Usure abrasive à trois corps ou « Abrasion »

L’usure est la détérioration que produit l’usage. Au niveau des tissus dentaires, c’est une manifestation physiologique, cumulative et irréversible qui...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’évidence du bridge collé à une ailette pour le remplacement d’une incisive… ou pas !

Le remplacement d’une dent unitaire antérieure est toujours un défi, étant donné les objectifs esthétiques et fonctionnels (phonatoire et masticatoire)...