Présentation du patient, anamnèse, choix thérapeutiques

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°2 - 15 avril 2017 (page 91-93)
Information dentaire
Quel est l’historique dentaire de ce patient ?Quel est le diagnostic ?Quelle est la solution thérapeutique adoptée ?

Nous avons pris en charge ce patient en mai 2014. Il s’agit d’un homme, âgé à l’époque de 56 ans, édenté total récent, ancien fumeur, sans problème de santé interférant (arrêt du tabac en 2013).

Ce patient a été fortement traumatisé par la perte de ses dents et nous a d’emblée confié son angoisse liée à cet édentement total, qui lui a fait différer au maximum sa prise en charge thérapeutique.

Nous avons pu reconstituer globalement son passé dentaire, grâce à la collecte d’anciennes radiographies et d’éléments de son parcours de soins.

Situation initiale (1998)

Le patient a fait l’objet à l’époque d’un bilan dentaire sous la forme d’un cliché panoramique (OPT) (fig. 1). Il présentait alors 14 dents au maxillaire (absence de 18 et 25), et une arcade complète à la mandibule.

Maxillaire
Bilan dentaire

– 17, 16, 15 : présentent des restaurations par couronnes coulées (métal non précieux), avec des inlays core sous-jacents ;

– 14 : obturation coronaire volumineuse sans obturation radiculaire visible ;

– 13 : lésion carieuse mésiale, peu évoluée ;

– 12 : obturations proximales ;

– 11 et 21 : obturations distales et petites lésions carieuses du côté mésial ;

– 22 : obturations proximales et palatines ;

– 23 : dent indemne ;

– 25 obturation occluso-distale sur dent probablement vitale ;

– 26 : dent couronnée, inlay core sous-jacent ;

– 27 : obturation occluso-mésiale et lésion carieuse distale évolutive ;

– 28 : dent indemne de carie.

Bilan parodontal

Côté droit : on note une poche parodontale entre 17 et 16, atteignant les deux tiers de la hauteur radiculaire des dents (supérieure à 5 mm), une poche plus modérée entre 16 et 15, une atteinte parodontale au niveau 11 et 12 (plus avancée sur la 12).

Côté gauche : au niveau de la dent 28 :

– une atteinte dépassant la moitié de la hauteur radiculaire. De plus, la dent possède une racine conique et devait présenter une mobilité ;

-…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique minimalement invasive chez l’adolescent : gestion de l’incisive latérale

L’agénésie est l’une des anomalies dentaires les plus couramment rencontrées avec une prévalence de 1,6 % à 9,6 % selon les études...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Coiffes télescopes dento-portées en polymère thermoplastique. Réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

Un patient de 81 ans se présente en consultation dans le cadre d’une demande de réhabilitation prothétique mandibulaire. L’anamnèse indique...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse sur implant : mise en charge immédiate

Force est de constater que la réussite du traitement dépendra du sérieux de la mise en œuvre des étapes pré-prothétiques...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Praticien-prothésiste, le duo gagnant au service du patient édenté. Présentation du concept Aera Smile

Féru de lectures sur la prothèse dentaire et assidu à de nombreuses formations continues, Philippe Pisseloup a occupé son exercice...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le système BDT. Version ibérique

Le système BDT (Burnout Denture Tooth Technique) compte chaque jour davantage d’utilisateurs du fait de la simplicité de son protocole,...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche de prothèse partielle sur obturateur. La prothèse au quotidien

Si l’on devait définir de façon simple et concise la prothèse maxillo-faciale au laboratoire en comparaison avec la prothèse amovible...