Prothèse amovible complète pédiatrique : réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°1 - 15 mars 2024 (page 46-54)
Information dentaire
La réalisation d’une prothèse amovible complète pédiatrique constitue un réel défi thérapeutique et cependant essentiel au développement psychologique et physiologique de jeunes patients totalement édentés. Une fois réalisée, la réhabilitation prothétique devra tenir compte de nombreux enjeux spécifiques à la population pédiatrique, tels que les nécessités de guidage lors de l’éruption des dents permanentes, l’apprentissage fin des fonctions de mastication, déglutition et phonation ou encore le suivi et la stimulation de la croissance transversale de l’os maxillaire. À travers la présentation d’un cas clinique et en s’appuyant sur la littérature, nous partageons dans cet article nos réflexions thérapeutiques et techniques pour mener à bien ce type de traitement au carrefour de l’odontologie prothétique et de l’odontologie pédiatrique.

Un jeune patient âgé de 5 ans se présente en consultation d’odontologie pédiatrique avec, comme seul antécédent médical connu, la présence d’une cryptorchidie (défaut de migration testiculaire). Son accompagnant, en l’occurrence son père, nous rapporte, qu’après avoir vécu plusieurs années à l’étranger, son fils vient d’arriver en France avec un état bucco-dentaire fortement délabré. Lors de cette première consultation, l’examen clinique révèle la présence de 20 dents temporaires à l’état de débris radiculaires et de nombreux foyers infectieux. Les avulsions doivent donc être envisagées rapidement. Cet enfant présente également des difficultés de verbalisation et de communication associées à une coopération limitée. Cette première séance, au-delà d’un simple recueil clinique, a pour objectif une prise en charge optimisée afin de créer les conditions d’une alliance thérapeutique entre tous les acteurs des soins à venir : le patient, son père et les praticiens. C’est une étape cruciale, durant laquelle praticien, enfant et entourage vont faire connaissance et pouvoir faire comprendre, tacitement ou verbalement, ce que chacun attend de l’autre. Lors de cette consultation, il est généralement important d’expliquer aux parents la prise en charge de leur enfant, tant du point de vue des soins que de la réhabilitation prothétique.

Les avulsions sont réalisées en plusieurs séances au fauteuil dentaire. Un délai d’un mois est respecté à la suite de cette phase chirurgicale, autorisant une cicatrisation optimale des tissus de soutien, mais également afin d’assurer un temps de repos « psychologique » à l’enfant après cette première phase de traitement. En l’absence de toutes les dents temporaires, l’indication d’une réhabilitation prothétique par prothèse amovible totale bimaxillaire est ensuite posée pour rétablir un contexte favorable à la réintégration des fonctions de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Anomalies de structure : mieux diagnostiquer pour mieux traiter

Le diagnostic précoce et la prise en charge adéquate des anomalies de structure est un challenge que tout chirurgien-dentiste est...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Maintien de l’espace : quand et comment ?

Tableau 1. Malocclusions rencontrées dans les trois sens de l’espace à la suite de la perte prématurée d’une ou plusieurs DT...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Luxations des dents permanentes immatures : gestion de l’urgence

Lors d’une luxation des dents permanentes immatures, ce sont les incisives maxillaires qui sont le plus souvent concernées [2]. Ces...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Regards croisés sur l’extraction des premières molaires permanentes atteintes d’Hypominéralisation Molaire-Incisive (MIH)

L’acronyme MIH désigne l’Hypominéralisation Molaire-Incisive, une anomalie qualitative de l’émail dentaire, touchant une à quatre premières molaires permanentes (PMP) et...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Prise en charge pharmacologique de la douleur chez l’enfant

En 2020, l’International Association for the Study of Pain (IASP) a reformulé la définition de la douleur. Celle-ci est désormais...
Odontologie pédiatrique

Article réservé à nos abonnés Le fluor en questions

Parler du fluor n’est pas si simple. En raison de sa haute réactivité, il n’existe pas sous forme isolée et...