Prothèse transitoire ou immédiate d’usage : quand, comment ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Réalités Cliniques n°4 - 15 décembre 2021 (page 243-254)
Information dentaire
La mise en œuvre de la technique dite de la prothèse immédiate, qui consiste à mettre en place une prothèse amovible complète d’usage le jour même de l’extraction des dernières dents, est aujourd’hui éprouvée selon un protocole bien établi et un recul clinique important. Elle est particulièrement indiquée pour l’édentation complète du maxillaire. Son protocole réclame des paramètres cliniques stabilisés (occlusion, sustentation, esthétique), indispensables pour maîtriser les différentes étapes de son élaboration et assurer la pérennité du traitement. La prothèse transitoire est toute désignée pour préparer, traiter une situation clinique donnée et la destiner à l’application de la technique de la prothèse immédiate. La prothèse amovible complète, ou totale quand elle s’applique aux deux maxillaires, qui en découle trouve aujourd’hui une raison nouvelle d’exister comme un préalable clinique à la mise en place d’implants et la qualité de vie qu’ils impliquent.

Préalable

Peut-on se prévaloir d’un enseignement des connaissances exclusivement fondées sur une expérience clinique personnelle ?

C’est le terme exclusivement qui impose une réponse négative. Pour autant, cela ne doit pas interdire de transmettre une expérience individuelle basée sur un savoir-faire.

Les disciplines cliniques qui font appel à l’observation, à l’habileté et à la réflexion possèdent les caractéristiques pour cet enseignement sans pour cela négliger les sciences fondées sur la preuve. La discipline de la prothèse amovible complète (PAC), particulièrement dépendante du praticien, du patient et de la technologie, offre cette particularité.

Ainsi après cinquante années d’exercice (et peut-être même avant), dans cette discipline, tout praticien devrait se sentir le devoir de transmettre, avec toute l’humilité qui s’impose, les résultats de son expérience dans le simple souci d’améliorer la qualité de vie des patients et celle de leurs praticiens. Ces descriptions s’exposent à controverse qui ne peut, et c’est bien légitime, qu’ajouter à la qualité du message.

Une alternative est exprimée dans le titre. Elle concerne l’indication et le choix d’un protocole clinique et prothétique destiné au passage à l’édentation totale. Elle sous-entend d’en préciser ses modalités d’application.

L’objectif reste bien entendu de soigner un malade et de lui offrir un système prothétique d’usage stable, fonctionnel et esthétique en accord avec ses attentes et espoirs. Mais aussi sans nuire à sa santé ni hypothéquer ses chances d’accéder à un traitement implantaire et à la qualité de vie qui l’accompagne [1,2].

De fait, l’implant a aujourd’hui bouleversé tous les paradigmes prothétiques existants. Ceux de la prothèse amovible complète (PAC) particulièrement, dont il réduit lentement les indications pour ne constituer le plus souvent qu’une étape intermédiaire…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Intérêts et faisabilité des réhabilitations par CFAO chez les patients pris en charge sous anesthésie générale : à propos de trois cas

Le plateau technique particulier de l’anesthésie générale soumet le praticien à certains obstacles pour la réalisation des étapes prothétiques conventionnelles....
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique et fonctionnelle d’un patient atteint de microdontie d’origine génétique : une approche pluridisciplinaire

Ce cas clinique présente la prise en charge d’un patient âgé de 33 ans avec une microdontie généralisée d’origine génétique des...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Évaluation in vitro de quatre scanners intra-oraux en prothèse implantaire plurale chez l’édenté partiel et chez l’édenté total

L’empreinte optique intra-orale, qui peut être considérée comme le premier maillon de la chaîne numérique de conception et fabrication assistées...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Mise en place de l’enseignement de l’empreinte optique et de la CFAO en formation initiale

Contexte Lire les informations sur une tablette, se réunir par visioconférence, réserver son billet de train par téléphone, faire sa...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Protocole de double mise en charge immédiate avec guide chirurgical de premier forage : à propos d’un cas clinique

La réhabilitation fonctionnelle et esthétique d’un patient totalement édenté par une double mise en charge immédiate constitue une des réhabilitations...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Enregistrement et transfert de la forme du berceau gingival dans les édentements du secteur antérieur

La réhabilitation implanto-prothétique du secteur esthétique est un défi permanent pour le praticien. En effet, l’ostéointégration et la survie d’un...