Protocole de réalisation par cfao directe de facettes palatines avec crochet vestibulaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans Biomatériaux Cliniques n°2 - 15 octobre 2018 (page 78-84)
Information dentaire
Lors de l’atteinte érosive des dents antérieures, la restauration des faces palatines et du bord libre peut se faire, en fonction de l’étendue de la perte de substance, à l’aide de composites directs ou de facettes. Cet acte est souvent associé à une réhabilitation globale et/ou à la réhabilitation des faces vestibulaires des dents (technique « bilaminaire » décrite par Francesca Vailati). L’arrivée récente sur le marché de blocs de composite usinable destinés au monde de la CFAO nous apporte de nombreux avantages qui nous poussent à privilégier ces matériaux pour ce type d’indication. Les surfaces d’assemblage ne présentant pas d’élément naturel de stabilisation, il est indispensable de créer un artifice permettant un repositionnement unique de la facette sur la surface palatine de la dent restaurée. Nous allons décrire ici la réalisation, par CFAO directe, de facettes palatines en composite usinable, munies d’un crochet de repositionnement vestibulaire.

INDICATION GÉNÉRALE DES FACETTES PALATINES

L’indication de facette palatine est motivée par la présence d’une perte de substance intéressant une grande partie de l’émail palatin, voire de la dentine des incisives et canines maxillaires. De plus, ce type de restauration permet de restaurer un guidage incisif lors des mouvements fonctionnels de l’appareil manducateur, en particulier lorsqu’une augmentation de Dimension Verticale d’Occlusion (DVO) est décidée. Dans certains cas, la perte de substance intéresse également le bord libre des dents érodées. La facette palatine jouera alors le rôle supplémentaire de restauration de l’esthétique antérieure et d’appui lingual ou labial lors de la phonation (prononciation du « f » et du « s », par exemple). La réalisation de facettes palatines permet aussi le soulagement des sensibilités occasionnées par ces érosions.

RÈGLES DE PRÉPARATION

Les facettes palatines sont des restaurations très peu invasives. La limite est quasiment déjà préparée par la lésion érosive ; nous aurons à aménager celle-ci en congé par simple élimination des prismes d’émail non soutenus, à l’aide d’une fraise de faible granulométrie (bague rouge ou bague jaune) (fig. 1).

ILLUSTRATION À TRAVERS UN CAS CLINIQUE

La patiente, âgée de 59 ans, présente une érosion marquée (classe III de la classification ACE) des faces palatines de ses deux incisives centrales (fig. 2a). Elle se plaint de sensibilités importantes au niveau de ces incisives et souhaite corriger la différence de niveau du bord libre de 21 (fig. 2b).


L’atteinte est ici essentiellement érosive, associée à un reflux gastro-œsophagien traité et contrôlé depuis plusieurs années. Aucune perte de DVO n’est à déplorer chez cette patiente, et seules les faces palatines des incisives centrales maxillaires nécessitent une…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Le protocole e_LAB : les étapes clés

Le relevé de la couleur en dentisterie esthétique peut être considéré comme un challenge que ce soit pour le dentiste...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés La prothèse fixée transitoire en technique additive

Réalisée à la suite d’une démarche analytique, la prothèse transitoire est souvent considérée comme une restauration définitive confectionnée à l’aide...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation occlusale par CFAO à l’aide de composites usinables

La conception et fabrication assistée par ordinateur (CFAO) a été longtemps considérée comme un outil. C’était à nous d’adapter cet...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation esthétique d’un adolescent polycarié : discussion autour des méthodes et matériaux utilisés

Les résines composites sont aujourd’hui largement utilisées en restauration dentaire par technique directe. Les propriétés mécaniques de ces matériaux, ainsi...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’endocouronne : état des données actuelles

La restauration des dents traitées endodontiquement et ayant subi une perte de substance importante demeure un défi à relever. Ce...
Biomatériaux

Article réservé à nos abonnés L’obturation canalaire avec une nouvelle famille de biomatériaux… en toute simplicité (partie 2)

STÉPHANE SIMON Professeur des Universités (Paris Santé), exercice libéral limité à l’endodontie. Grand leader d’opinion et d’enseignement en endondontie, Stéphane...