Quel est l’impact de l’empreinte optique sur l’activité des laboratoires de prothèse ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°33 - 30 septembre 2020 (page 82-92)

6. Aspect d'un document PDF 3D montrant l'armature du bridge sous le volume de la partie cosmétique.

Information dentaire

Depuis plusieurs années, une partie des laboratoires de prothèse dentaire s’est équipée de scanners de table pour numériser les moulages issus des empreintes physiques en provenance des cabinets dentaires.Cela a représenté des investissements importants en matériels et en logiciels et a nécessité une formation spécifique de certains opérateurs. L’empreinte optique a depuis fait son apparition dans les cabinets dentaires. Cela risque-t-il d’impacter l’activité des laboratoires ?

Le but de cet article est de tenter de répondre à cette question en évaluant les répercussions au niveau de l’organisation pratique et technique, et des implications financières.

Nous allons étudier l’impact de l’empreinte optique dans les cabinets sur l’activité des laboratoires via l’analyse de réponses fournies par différents laboratoires interrogés à l’aide d’un questionnaire portant sur quatre points : l’organisation du travail, la qualité, la communication et l’aspect financier.

Matériel et méthode

Un questionnaire type (consultable à l’adresse https://bit.ly/3iUMKtg) a été utilisé pour interroger les responsables d’une vingtaine de laboratoires de prothèse afin de recueillir leurs impressions sur cette pratique émergente.

Ces entretiens ont concerné des laboratoires de deux à quatre-vingts employés, répartis sur diverses zones géographiques du territoire. Deux laboratoires interrogés sous-traitent à l’étranger, l’un partiellement, l’autre totalement. Cet échantillon, bien que réduit, a permis de dégager des informations pertinentes aux diverses questions posées, et des réponses parfois concordantes ou divergentes sur des points particuliers, exposées dans notre analyse.

Le terme « scanner » (intra-oral) a été retenu en remplacement de celui de « caméra » car plus approprié sur le plan technique.

Résultats et analyse des réponses

Sur le plan de l’organisation et du matériel

Quelle proportion d’empreintes optiques recevez-vous par rapport aux empreintes classiques ?

Deux tiers des laboratoires (13) reçoivent entre 1 et 15 % d’empreintes numériques sur le nombre total d’empreintes reçues.

Au-delà du ratio de 15 %, on constate de grands écarts, avec 50 % et 60 % pour deux laboratoires qui emploient plus de trente personnes et également 50 % pour un laboratoire de deux personnes, très spécialisé en technologies numériques (fig. 1). À noter que le laboratoire sous-traitant totalement à l’étranger en reçoit 14 %.

Globalement, le volume d’empreintes optiques reçues est encore faible par rapport aux empreintes classiques, ce qui…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés L’axe d’insertion : un paramètre déterminant en prothèse amovible partielle

Malgré l’évolution constante des techniques chirurgicales qui ne cessent d’élargir les possibilités thérapeutiques, l’implantologie présente encore de nombreuses contre-indications [1]....
Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés La chirurgie pré-prothétique soustractive dans l’intégration des prothèses amovibles

Ces dernières années, l’avènement des techniques implantaires, tant chirurgicales que prothétiques, a permis de remplacer les dents absentes et de...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Position de référence en prothèse et programmation de l’articulateur : quand ? Pourquoi et comment ?

Le choix du concept occluso-prothétique est déterminé par le type de prothèse à réaliser. La prothèse fixée, la prothèse implanto-portée,...
Prothèse Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Apport du numérique dans la réalisation d’une prothèse amovible partielle à infrastructure titane

Depuis 2021, l’utilisation du cobalt-chrome en prothèse fixée ou en prothèse amovible dans la pratique quotidienne est réglementée. Il est...
CFAO Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Prothèse amovible et CFAO

Séance CNO Responsable scientifique : Christophe Azevedo Intervenants : Jean Bonnet, Samy Benchikh Bien que ne mettant pas au rebut les méthodes...
Implantologie Implantologie prothétique Prothèse

Article réservé à nos abonnés Ma première prothèse sur implant

Responsable scientifique : Anne Benhamou Intervenante : Laurine Birault La prothèse sur implants constitue une solution thérapeutique fiable, présentant des...