Rendre sa couleur à l’émail…

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire, L'Orthodontiste n°41 - 25 novembre 2020

j. Résultat postopératoire après un polissage rigoureux et la dépose du champ opératoire. Il est nécessaire d’attendre la réhydratation des dents pour s’assurer de la réussite du traitement.

Information dentaire

La demande esthétique des patients est de plus en plus présente au sein de nos structures. Les sourires révélés par les médias, les écrans publicitaires, les mannequins ou artistes, symboles de bonne santé et de réussite, créent au sein de nos populations le désir de pouvoir afficher un sourire radieux, image d’un bien-être patent. Dans ce contexte, l’érosion infiltration, initialement réservée au scellement des lésions carieuses, est aujourd’hui utilisée dans le cadre de traitements à visée esthétique.

Initialement, l’érosion-infiltration résineuse était uniquement destinée au scellement des lésions carieuses en pénétrant au sein de la zone déminéralisée. Dans la prise en charge de la maladie carieuse, cette thérapeutique obéit au concept de dentisterie minimalement invasive. Elle s’inscrit entre les traitements dits préventifs, basés le plus souvent sur la reminéralisation et destinés aux stades 0 ou 1 ICDASII, et les traitements restaurateurs impliquant une cavitation et fréquemment une mutilation tissulaire préjudiciable [44]. L’érosion-infiltration permet de combler le gap entre le non invasif et l’invasif [49].

L’utilisation de cette résine spécifique a permis de mettre en évidence son intérêt dans les traitements esthétiques des taches blanches [2]. L’infiltration résineuse entraîne une modification de l’indice de réfraction du défaut amélaire en le rapprochant de l’indice de réfraction de l’émail sain. Cette modification occasionne une disparition optique de la tache et rend à l’émail sa translucidité [9, 47].

Il est fréquent que cette résine, distribuée sur le marché européen sous le nom d’Icon® (DMG), soit considérée par certains praticiens comme la solution miracle à proposer systématiquement aux patients quand nous sommes confrontés à la gestion de taches disgracieuses sur l’émail des dents permanentes antérieures. Si cette thérapeutique permet de résoudre un nombre significatif de situations cliniques, elle s’inscrit au sein d’un gradient thérapeutique [49], et n’est pas l’unique solution à appliquer à tous les cas de figure. Il est important d’analyser un certain nombre de paramètres cliniques [41] et d’établir un diagnostic qui permettra de décider ou non de l’utilisation de l’infiltration résineuse, de préciser le type de protocole à appliquer, superficiel ou en profondeur, et d’anticiper certaines difficultés régulièrement rencontrées.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les « détails » de l’esthétique

Les critères anatomiques, au nombre de cinq sont : la forme de contour, le volume tridimensionnel, les lignes de transition,...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les facettes dentaires, une thérapeutique minimalement invasive

Les praticiens sont de plus en plus confrontés à la demande esthétique de leurs patients, le sourire ayant une importance...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Esthétique et fonction : liaison numérique entre la clinique et le laboratoire

La complicité entre le laboratoire et le cabinet est aujourd’hui grandement améliorée par l’utilisation de nombreux outils numériques, qui modifient...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Restauration du sourire : “petits” moyens, grands résultats !

Lorsque des modifications sur des dents saines sont envisagées, le plus souvent chez de jeunes adultes demandeurs de traitements esthétiques...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique graduée du sourire étroit chez l’adulte : de l’orthodontie à la chirurgie

Le corridor buccal exerce une influence sur l’esthétique du sourire et constitue l’un des aspects les plus controversés. L’objectif est...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Usure érosive localisée : le principe de Dahl optimisé

Dans certaines situations cliniques d’usure dentaire essentiellement localisée au secteur antérieur, c’est-à-dire sans aucune, ou avec de faibles atteintes postérieures,...