Reprise de traitements prothétiques

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°14 - 7 avril 2021

2a. Situation initiale de la couronne céramo-métallique implantaire scéllée en place de 21, à déposer pour cause d’inadaptation du joint cervical.

Information dentaire
La reprise de traitements prothétiques est une partie importante de l’activité d’un chirurgien-dentiste. La réfection de restaurations prothétiques fixées intervient pour diverses raisons d’ordre esthétique, fonctionnel ou encore biologique. Cet acte, parfois délicat, peut entraîner une certaine anxiété chez le praticien. En effet, devant la dépose d’une couronne, de multiples questions apparaissent : Quel est son mode d’assemblage ?
Est-elle monobloc (type Richmond) ou en deux parties ?
Avec quels matériaux a-t-elle été conçue ?
Avec l’évolution constante des techniques et des matériaux, une multitude de possibilités sont retrouvées en bouche et nécessitent une analyse précise avant l’intervention. L’adaptation des techniques de dépose, principalement dans le choix du matériel, est alors un gage de sérénité pour le praticien (fig. 1).

1 – Quelle est la pérennité des couronnes prothétiques unitaires ?

2 – Quelle technique adopter pour déposer une couronne scellée implanto-portée ?

3 – Quel type de fraise utiliser pour déposer les couronnes en zircone ?

4 – Quelle est l’instrumentation à mettre en œuvre pour réintervenir sur une couronne de type Richmond ?


1 – Quelle est la pérennité des couronnes prothétiques unitaires ?

Il est difficile d’estimer précisément la durée de vie des couronnes prothétiques car elle dépend de facteurs très variés, de la singularité de chaque patient (hygiène bucco-dentaire, régime alimentaire, schéma occlusal…) aux performances du praticien en passant par les matériaux et les modes d’assemblage.

Burke et al. ont analysé la survie de plus de 47 000 couronnes sur une période de dix ans (1992 à 2002 en Angleterre et au Pays de Galles). Ils ont montré que les couronnes métalliques avaient le taux de survie le plus élevé (68 %), devant les couronnes céramo-métalliques puis les couronnes tout céramique (48 %), tout en gardant à l’esprit que de nombreux facteurs, autres que le matériau, influençaient également le résultat [1, 2]. Plus récemment, Sailer et al. ont examiné plus précisément la survie des couronnes unitaires tout céramique. La survie à cinq ans de la majorité des coiffes tout céramique est similaire à celle des couronnes céramo-métalliques (95,7 %), encore considérées comme le gold standard [3]. En ce qui concerne les prothèses implantaires, la survie des couronnes unitaires rapportée est de 96,3 % à cinq ans pour atteindre 89,4 % à dix ans [1].

Les données des couronnes céramiques sont amenées à évoluer favorablement avec l’essor des zircones monolithiques qui permettront certainement de réduire les échecs par fracture de la céramique cosmétique.

La pérennité de la coiffe prothétique peut donc être interrompue par des multiples causes (reprise carieuse, défaut…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Que faire en cas de fracture d’un instrument dans un canal ?

L’apparition de l’instrumentation mécanisée à la fin des années 90 a probablement permis d’améliorer la qualité des traitements canalaires, même...
Endodontie Odontologie restauratrice

Article réservé à nos abonnés Retraitements endodontiques complexes. Réflexion, prise de décision, mise en œuvre technique et suivi

Dentisterie restauratrice / Endodontie L’équipe enseignante de Dentisterie Restauratrice et Endodontie de l’École de Médecine Dentaire d’Aix Marseille Université regroupe...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les micro-tenons, une reconstitution corono-radiculaire minimalement invasive

Situation initiale Une patiente de 53 ans, sans antécédent médico-chirurgical, consulte pour une gêne en lien avec une couronne métallique...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Approches numériques, cliniques et biologiques pour une endodontie minimalement invasive

Du CBCT à l’impression 3D : l’apport du numérique au service de l’endodontie guidée La Société Européenne d’Endodontie (European Society of Endodontology – ESE)...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Le stripping oscillant : une technique innovante

Questions Quels choix de technique s’offrent à nous pour réaliser la RIP ? Combien de place peut-on gagner par la RIP ? La...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les évolutions pratiques liées aux ciments biocéramiques en endodontie

Lors du traitement endodontique, l’obturation radiculaire a pour objectif de sceller hermétiquement l’endodonte. La phase d’obturation fait suite à la...