Restauration adhésive céramo-céramique en cantilever

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°1 - 15 février 2017 (page 8-11)
Information dentaire
L’apparition de nouveaux biomatériaux fait souvent naître chez le clinicien de nouvelles idées et ouvre le champ des possibilités en clinique. Encore faut-il que ces espoirs puissent tenir leurs promesses sur le long terme.

L’arrivée de céramiques vitreuses renforcées au disilicate de lithium (IPS e.max, Ivoclar Vivadent) a permis d’allier résistance mécanique, aptitude au collage et translucidité. Cela nous permet dans certaines situations de se passer d’armature opaque (métallique ou polycristalline) difficile à intégrer esthétiquement.

EXAMEN CLINIQUE

Suite à un accident de la voie publique Mlle B. (15 ans, bonne santé générale) perd la 11 ainsi que sa corticale vestibulaire et présente une fracture amélo-dentinaire avec une large exposition pulpaire sur 21 (fig. 1a). Elle est prise en charge en urgence au sein de l’hôpital Charles Foix à Ivry. La pulpectomie sur 21 est indiquée et réalisée. La doléance esthétique est gérée par la réalisation d’une restauration en composite sur 21 et une gouttière thermoformée incluant 11 est remise à la patiente (fig. 1b).

DISCUSSION

La dentisterie adhésive permet d’envisager des thérapeutiques plus conservatrices que les restaurations scellées qui imposent une rétention mécanique et une géométrie souvent acquises aux dépens des tissus sains. La prise en charge d’une patiente aussi jeune doit faire la part belle à la préservation tissulaire afin de limiter les difficultés lors d’inévitables réinterventions. L’examen commence donc par l’évaluation des structures à remplacer (fig. 2a, b) mais surtout par l’analyse du potentiel des structures résiduelles.



Il nous reste du tissu osseux en palatin et proximal pour guider la régénération osseuse et gingivale au niveau de 11 (chirurgie : Philippe Doucet, Charles Foix, Ivry). Il nous reste également le tiers cervical de 21 (fracture en biseau qui descend côté palatin) avec sa ceinture d’émail périphérique. Cette zone qui concentre les contraintes subies par la dent est capitale d’un point de vue biomécanique [1, 2]. C’est à…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique minimalement invasive chez l’adolescent : gestion de l’incisive latérale

L’agénésie est l’une des anomalies dentaires les plus couramment rencontrées avec une prévalence de 1,6 % à 9,6 % selon les études...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Coiffes télescopes dento-portées en polymère thermoplastique. Réflexions thérapeutiques autour d’un cas clinique

Un patient de 81 ans se présente en consultation dans le cadre d’une demande de réhabilitation prothétique mandibulaire. L’anamnèse indique...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse sur implant : mise en charge immédiate

Force est de constater que la réussite du traitement dépendra du sérieux de la mise en œuvre des étapes pré-prothétiques...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Praticien-prothésiste, le duo gagnant au service du patient édenté. Présentation du concept Aera Smile

Féru de lectures sur la prothèse dentaire et assidu à de nombreuses formations continues, Philippe Pisseloup a occupé son exercice...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le système BDT. Version ibérique

Le système BDT (Burnout Denture Tooth Technique) compte chaque jour davantage d’utilisateurs du fait de la simplicité de son protocole,...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Approche de prothèse partielle sur obturateur. La prothèse au quotidien

Si l’on devait définir de façon simple et concise la prothèse maxillo-faciale au laboratoire en comparaison avec la prothèse amovible...