Réhabilitation prothétique en cas d’hypertrophie crestale : la chirurgie est-elle systématique ?

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°1 - 15 février 2021 (page 51-56)

3. Modèles montés sur articulateur montrant un espace prothétique suffisant en hauteur.

Information dentaire
  1. Qu’est-ce qu’une hypertrophie des crêtes ?
  2. Quels sont les éléments clés de l’examen clinique permettant la prise de décision thérapeutique ?
  3. La chirurgie de l’hypertrophie est-elle systématique pour assurer un résultat esthétique et fonctionnel de la prothèse ?

L’examen clinique des structures d’appui chez l’édenté total revêt une importance capitale et ce, quel que soit le type de prothèse envisagé. En effet, l’équilibre prothétique dépend en grande partie de la qualité et de la quantité du support osseux sous-jacent.

Souvent, le praticien est amené à gérer des crêtes résorbées nécessitant d’envisager différentes modalités thérapeutiques conventionnelles ou chirurgicales, afin d’améliorer la rétention et la stabilité de la prothèse amovible complète, surtout mandibulaire [1]. Mais dans bien des cas [2], les crêtes édentées présentent des excroissances osseuses : on parle d’hypertrophies, qui peuvent être localisées ou généralisées, intéressant le maxillaire ou la mandibule [3,4].

Les étiologies demeurant méconnues, différentes hypothèses ont été décrites : processus génétiques, microtraumatismes, intoxications médicamenteuses [5,6]…

La prise en charge des hypertrophies nécessite généralement une intervention chirurgicale lors des thérapeutiques préprothétiques, visant à un remodelage osseux compatible avec un résultat esthétique et fonctionnel, notamment un soutien labio-jugal adéquat et un espace prothétique suffisant [7]. Cependant, dans bien des cas, la chirurgie n’est nullement nécessaire, même si le volume osseux apparent est nettement augmenté.

L’objectif de ce travail est de décrire, à travers un cas clinique, la démarche analytique et thérapeutique dans la prise en charge des patients édentés totaux présentant des hypertrophies généralisées avec une optique plus conservatrice, optimisant à la fois le résultat esthétique et l’équilibre prothétique.

Observation clinique

Un patient âgé de 53 ans, en bon état de santé générale, se présente au service de prothèse pour une réhabilitation prothétique amovible complète bimaxillaire. Le patient, dont toutes les dents ont été extraites, n’a jamais été appareillé.

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés À propos d’un bridge collé cantilever en céramique antérieur

Dans les descriptions classiques, le bridge collé est composé d’un intermédiaire et de deux ailettes métalliques qui sont collées sur...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Il était une fois… le bridge collé en extension

Quel est le parcours clinique et scientifique qui a permis de faire émerger puis de valider ce concept esthétique et...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge collé canin tout numérique : apport de la zircone multicouche

Le remplacement prothétique d’une canine maxillaire chez l’adolescent est délicat en raison des fortes contraintes esthétiques et fonctionnelles. Cette clé...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Bridge cantilever à appui vestibulaire et pontique ovoïde

Chacune des solutions disponibles en l’absence d’une dent dans le secteur antérieur présente des avantages et des inconvénients, et la...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le cantilever céramique : et pourquoi pas l’ailette canine ?

Il y a plus de vingt ans maintenant, ces conceptions ont été révolutionnées par les propriétés améliorées des céramiques, notamment...
Implantologie Prothèse

Article réservé à nos abonnés Les conséquences du non-remplacement des dents extraites ou absentes

Causes de l’absence dentaire [3, 4] Il existe plusieurs explications à l’absence d’une ou plusieurs dents sur l’arcade : l’agénésie...