Traitement d’une classe II division 1 par aligneurs à fonction d’avancement mandibulaire

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Orthodontiste n°5 - 15 décembre 2021 (page 30-36)
Information dentaire

Le succès des thérapeutiques des classes II repose le plus souvent sur la réponse de croissance mandibulaire à notre traitement. De nombreux appareils cherchent, en propulsant la mandibule, à favoriser sa croissance : activateurs, propulseurs à bielles, propulseurs à butée… soit dans une première phase thérapeutique orthopédique, soit en association avec les déplacements orthodontiques.

Dérivés du principe du Twin Block ou du MARA, les aligneurs à fonction d’avancement mandibulaire (MA) s’inscrivent dans cet objectif thérapeutique. Les aligneurs portent sur leur face vestibulaire entre les deuxièmes prémolaires et les premières molaires des ailettes de précision renforcées qui, en occlusion, permettent de positionner la mandibule en propulsion. La propulsion est progressive : 2 mm toutes les huit semaines.

La phase de MA comprend un minimum de 26 à 32 gouttières changées de façon hebdomadaire, soit une durée de six mois minimum, qui peut être reconduite.

Description du cas clinique

Lors de la première consultation, Arles âgée de 11 et demi, présente un visage harmonieux avec une légère diminution de l’étage inférieur et un profil convexe (fig. 1a-d). L’examen endobuccal (fig. 2a-f) révèle la présence d’une classe II division 1, avec une supraclusion incisive en relation avec une courbe de Spee mandibulaire marquée. Sur le plan purement dentaire, il n’y a pas d’encombrement, on note même de légers diastèmes interincisifs mandibulaires.

La téléradiographie de profil confirme la classe II squelettique par rétrognathie mandibulaire sur un schéma vertical d’hypodivergence mandibulaire et montre une biproalvéolie incisive sévère (fig. 3). La formule dentaire est complète et on constate la présence des quatre germes de dents de sagesse (fig. 4). À cette époque, Arles, peu motivée, n’a pas souhaité commencer…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

ODF

Article réservé à nos abonnés Double inclusion canine associée aux résorptions radiculaires des incisives latérales

Grand Prix l’orthodontiste – Orthoplus Premier lauréat Catégorie enfants/adolescents de moins de 16 ans Marie Lailheugue, Spécialiste qualifiée en orthopédie dento-faciale, la...
ODF

Article réservé à nos abonnés Traitement home made combiné en orthodontie linguale et aligneurs

Grand Prix l’orthodontiste – Orthoplus Premier lauréat ex aequo Catégorie adultes Guillaume Lecocq Spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale, Valenciennes Diagnostic...
ODF

Article réservé à nos abonnés Gestion d’un cas d’extraction d’incisive mandibulaire par technique linguale individualisée

Grand Prix l’orthodontiste – Orthoplus Premier lauréat ex aequo Catégorie adultes Capucine Luca, Spécialiste qualifiée en orthopédie dento-faciale, Rennes La prise...
ODF

Article réservé à nos abonnés Insuffisance transversale maxillaire et classe II squelettique : comment les gérer en un temps clinique chez l’enfant

La classe II squelettique est fréquemment associée à une insuffisance transversale maxillaire. Classiquement, la prise en charge de la classe...
ODF

Article réservé à nos abonnés Comment corriger les classes II sans collaboration en technique multi-attaches chez l’adolescent ?

Y a-t-il plus grave échec que de terminer un traitement à l’adolescence en classe II molaire et canine ? La sanction...
ODF

Article réservé à nos abonnés Distalisation maxillo-mandibulaire en technique linguale dans le cas d’une classe 1

Rubrique coordonnée par Kinz Bayet Présentation du cas Une patiente de 20 ans se présente en consultation pour réaliser un...