Traiter 12 millimètres de canal pour déplacer une dent

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°1 - 11 janvier 2023

10. Contrôle à 1 an : Cone Beam.

Information dentaire

L’objectif est, dans ce cas clinique, d’éviter le geste chirurgical de curetage comme proposé initialement par le chirurgien qui amènerait une perte osseuse importante.

2e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien

La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation

Jean-Charles CAMBRESIER

Cabinet Prodigue, Gembloux, Belgique

La patiente, âgée de 12 ans, s’est présentée à ma consultation avec une demande du chirurgien de réaliser le traitement endodontique de la 12 avant le curetage sous anesthésie générale. La radiographie périapicale préopératoire a mis en évidence une anatomie complexe. Les tests préopératoires ont montré un sondage parodontal sain, une percussion positive et un test au froid positif. La patiente présentait également une fistule vestibulaire active. Le Cone Beam a mis en évidence la présence d’une dens in dente et d’une lésion imposante ainsi qu’une palatoversion importante de la racine de la 12. La lésion est-elle responsable de ce mouvement dentaire ? (fig. 1, 2 et 3).

Prise de décision thérapeutique et traitement

Le test au froid et la position de la lésion m’ont permis de prendre ma décision thérapeutique. En effet, la lésion située uniquement sur la face vestibulaire de la dent en regard de l’apex du canal de la dens in dente et la persistance d’un test au froid positif à travers chacune des séances de soins m’ont permis de m’assurer que la dent principale était bel et bien vivante.

Lors du traitement endodontique, un suintement important étant encore présent à la fin de la seconde séance. J’ai pris la décision d’irriguer la crypte osseuse et sa lésion à travers la fistule à l’aide d’iso-bétadine délivrée par une aiguille stérile. C’est par empirisme que je réalise cette manœuvre ayant déjà montré à chaque reprise des résultats cliniques positifs. C’est l’équivalent d’une décompression sans tous les désavantages de cette dernière (fig. 4 et 5).

Lors de la séance d’obturation, le canal étant sec malgré la persistance de la fistule, j’ai réalisé l’obturation radiculaire et coronaire. L’obturation radiculaire a été réalisée à l’aide d’un ciment biocéramique en technique du single cône coupé et foulé à l’entrée canalaire (fig. 6).

Le contrôle clinique à un mois m’a permis d’apprécier une cicatrisation complète de la fistule, augurant une future cicatrisation osseuse (fig. 7). Cette cicatrisation a pu être objectivée radiographiquement lors du contrôle à 6 mois (fig. 8), du contrôle à 1 an (fig. 9) et sur le Cone Beam à 1 an (fig. 10).

Il est également intéressant de constater le mouvement naturel de la dent sur l’arcade, qui sera tout de même traitée par orthodontie prochainement. Ce mouvement est-il la conséquence de la cicatrisation de cette lésion importante ?

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Endodontie

Article réservé à nos abonnés Nécrose pulpaire et fêlure, quelle stratégie clinique ?

3e cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Renaud...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Retraitement endodontique à travers un bridge : apport de la 3D

1er cas lauréat 2022 du grand prix Endodontie au quotidien La mise en forme canalaire, étape essentielle pour l’obturation Raphaël...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Les douleurs postopératoires sont-elles systématiques en endodontie ?

La gestion de la douleur est un aspect critique de toute pratique endodontique, puisque c’est fréquemment le seul critère d’appréciation...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Situations endodontiques complexes : jusqu’où aller en pratique généraliste ?

Une méta-analyse publiée en 2021 rapporte qu’un adulte sur deux dans le monde présente au moins une dent avec une...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Ergonomie en endodontie : élément accessoire ou essentiel du traitement ?

Souvent reléguée au rang de sujet accessoire, l’ergonomie se trouve pourtant au cœur de chacun de nos gestes. L’International Ergonomics...
Endodontie

Article réservé à nos abonnés Anatomie endodontique : savoir identifier les pièges et les prendre en charge

La connaissance des morphologies externe et interne des dents est indispensable pour déjouer les pièges de l’anatomie endodontique, facteurs d’échec...