Treponema denticola

  • Par
  • Publié le . Paru dans Parodontologie Implantologie Orale, un nouveau regard n°4 - 15 novembre 2022 (page 31-34)
Information dentaire

L’objectif de cette rubrique est de rédiger la carte d’identité d’un habitant du parodonte. La rubrique comportera l’identité de l’habitant (procaryote ou eucaryote), son rôle, son habitat et toute autre caractéristique, y compris la pathogénie si elle existe. L’iconographie sera du macroscopique au microscopique, voire ultra-microscopique.

Résumé

Treponema denticola est une bactérie anaérobie du microbiote buccal symbiotique, impliquée dans la parodontite. Elle est capable d’envahir les tissus gingivaux et de coloniser les poches parodontales profondes grâce à de nombreux facteurs de virulence. Des interactions synergiques avec d’autres agents pathogènes parodontaux lui confèrent des propriétés de destruction des tissus. T. denticola produit des métabolites cytotoxiques et est capable d’éviter les effets des antimicrobiens, ce qui lui permet de survivre et d’échapper à la réponse immunitaire de l’hôte.

Le genre Treponema est connu pour provoquer des infections, telles que la syphilis (Treponema pallidum). Cependant, les tréponèmes existent également dans le microbiote intestinal, oral et génital. De nombreuses espèces de Treponema peuvent être détectées dans la cavité buccale. Cette section se concentre sur Treponema denticola (T. denticola), fortement associé à Porphyromonas gingivalis (P. gingivalis) dans la parodontite.

Description

T. denticola peut apparaître de différentes tailles, mesurant généralement de 0,1 à 0,4 µm de diamètre et de 5 à 20 µm de longueur, visualisée en microscopie confocale (fig. 1a) et microscopie électronique à balayage en transmission (fig. 1b et c). T. denticola est une bactérie à Gram négatif (fig. 2a) avec un corps flexible élancé de forme hélicoïdale représentée en co-culture avec d’autres bactéries telles que P. gingivalis et Streptococcus gordonii (fig. 2b). La membrane externe de T. denticola est similaire à celle d’autres cellules de bactéries à Gram négatif, mais, à la place des lipopolysaccharides, elle contient des phospholipides et des glycolipides, ainsi que des protéines et des glucides. L’ultrastructure de T. denticola est constituée de flagelles périplasmiques qui se regroupent dans l’espace périplasmique, s’insérant dans la membrane…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Parodontologie

Article réservé à nos abonnés L’acide hyaluronique comme adjuvant du traitement des récessions gingivales

Contexte Les récessions gingivales (RG), définies comme une exposition radiculaire due à la migration apicale du rebord gingival au-delà de...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Lésion blanche : pourquoi rester vigilant ?

Situation clinique Anamnèse. Une patiente âgée de 73 ans est reçue en consultation pour un avis en raison de la...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Effets des vitamines sur le parodonte et les maladies parodontales : une revue narrative des études cliniques

Les parodontites sont des pathologies inflammatoires multifactorielles, résultant d’un déséquilibre entre les défenses de l’hôte et un microbiote oral dysbiotique....
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Gestion des complications biomécaniques et biologiques en implantologie

OBJECTIF Alors que la pose d’implants s’est largement démocratisée, le nombre de complications biologiques ou biomécaniques associées présente une prévalence...
Implantologie Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Reconstruction d’un plancher sinusien dans un but implantaire à l’aide d’un substitut osseux : séquence chirurgicale

RÉSUMÉ La découverte d’une communication bucco-sinusienne nécessite une prise en charge spécifique en chirurgie pré implantaire. Il convient en effet...
Parodontologie

Article réservé à nos abonnés Accroissement gingival d’origine médicamenteuse : et si le traitement étiologique suffisait ?

RÉSUMÉ Devant l’augmentation continue des prescriptions médicamenteuses, la gestion de leurs effets secondaires implique une coopération entre professionnels de santé,...