Usure érosive localisée : le principe de Dahl optimisé

  • Par
  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°7 - 24 février 2021 (page 16-22)
Information dentaire

Dans le cadre des traitements d’usure-érosion, nous représentons dans cet article le principe de Dahl, que nous revisitons d’une façon plus contemporaine, en adéquation avec les atouts de la dentisterie adhésive. Pour illustrer cette démarche, nous avons choisi une situation clinique d’usure dentaire essentiellement localisée au niveau du secteur antérieur, avec une faible atteinte des secteurs cuspidiens. Afin de restaurer les volumes perdus sur les faces palatines des incisives maxillaires, nous avons choisi une étape orthodontique pré-restauratrice, pour rétablir l’espace nécessaire, et ce, dans le respect du concept du gradient thérapeutique.

Dans certaines situations cliniques d’usure dentaire essentiellement localisée au secteur antérieur, c’est-à-dire sans aucune, ou avec de faibles atteintes postérieures, il existe plusieurs solutions pour effectuer les restaurations des volumes dentaires perdus.

Le praticien a la possibilité d’opter pour une surélévation des secteurs postérieurs au moyen de tables tops, afin de recréer un espace anatomique antérieur, et ainsi pouvoir effectuer les restaurations antérieures dans une démarche conservatrice. Cette approche ultraconservatrice se fait ainsi au bénéfice des dents qui ont déjà perdu une partie de leur volume initial. Cette solution semble, pour cette raison, pertinente, mais impose par ailleurs une intervention sur des dents qui n’ont pas de problème intrinsèque, entraînant un surcoût financier et biologique pour le patient, avec des complications possibles à court, moyen et long terme, dont on peut raisonnablement se poser la question de leur caractère indispensable.

Nous proposons donc, dans cet article, une alternative thérapeutique qui compile l’avantage de ne pas être plus délabrante au niveau antérieur avec celui d’éviter les inconvénients de la modification par adjonction de pièces en céramique au niveau des dents postérieures. Elle entre complètement dans le cadre de l’approche du gradient thérapeutique présentée en 2009 par Gil Tirlet et Jean-Pierre Attal [1].

Le principe de Dahl

Cette approche découle du « principe de Dahl ». Bjørn L. Dahl, universitaire norvégien de la faculté dentaire d’Oslo, du département de prothèse, a notamment réalisé un travail en collaboration avec Olaf Krogstad et Kjell Karlsen, s’étalant du milieu des années 1970 [2] au milieu des années 1990 [3-5], dans lequel a été proposée une autre façon d’aborder le sujet de l’érosion/usure. Le principe consiste à se servir d’une surélévation, par le biais d’une petite plaque amovible…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les « détails » de l’esthétique

Les critères anatomiques, au nombre de cinq sont : la forme de contour, le volume tridimensionnel, les lignes de transition,...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Les facettes dentaires, une thérapeutique minimalement invasive

Les praticiens sont de plus en plus confrontés à la demande esthétique de leurs patients, le sourire ayant une importance...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Esthétique et fonction : liaison numérique entre la clinique et le laboratoire

La complicité entre le laboratoire et le cabinet est aujourd’hui grandement améliorée par l’utilisation de nombreux outils numériques, qui modifient...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Restauration du sourire : “petits” moyens, grands résultats !

Lorsque des modifications sur des dents saines sont envisagées, le plus souvent chez de jeunes adultes demandeurs de traitements esthétiques...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Approche thérapeutique graduée du sourire étroit chez l’adulte : de l’orthodontie à la chirurgie

Le corridor buccal exerce une influence sur l’esthétique du sourire et constitue l’un des aspects les plus controversés. L’objectif est...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Intérêt de la démarche diagnostique dans le traitement de la fluorose

Description de la fluorose dentaire Elle se traduit cliniquement par des opacités au niveau de l’émail. Ces opacités peuvent atteindre...