Évaluation in vitro de quatre scanners intra-oraux en prothèse implantaire plurale chez l’édenté partiel et chez l’édenté total

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°3 - 15 juin 2022 (page 194-210)
Information dentaire
– L’empreinte optique est une technologie d’actualité ou d’avenir en prothèse fixée classique ?

– L’empreinte optique peut-elle être considérée comme fiable en prothèse implantaire ?

– Les scanners intra-oraux les plus onéreux sont-ils les plus performants ?

– Le choix d’un scanner intra-oral se fait en fonction de son design, son prix, son ergonomie, son exactitude ?

L’empreinte optique intra-orale, qui peut être considérée comme le premier maillon de la chaîne numérique de conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO) en prothèse dentaire, est le résultat de plusieurs décennies d’avancées technologiques.

La puissance de calcul des ordinateurs a permis l’élaboration d’algorithmes de plus en plus complexes et performants. Ainsi, la question de la qualité des empreintes optiques en prothèse fixe classique ne se pose plus. Des doutes subsistent cependant en matière de prothèse fixe implantaire plurale de grande étendue.

En effet, l’ankylose fonctionnelle qui caractérise la liaison de l’implant à l’os ne laisse que très peu de marge d’erreur au niveau de l’exactitude de l’empreinte. Ceci est particulièrement vrai pour ce qui concerne la prothèse vissée [1]. De plus, la littérature récente montre que son application en prothèse plurale de grande étendue ou en prothèse totale implanto-portée manque encore de données qui pourraient justifier l’usage de l’empreinte optique en remplacement des empreintes physico-chimiques. Ces dernières ayant cliniquement fait leurs preuves.

Cependant, le domaine de l’empreinte optique intra-orale est en constante évolution, et les études qui évaluent la qualité des empreintes optiques deviennent rapidement obsolètes. En conséquence, les études d’évaluation des scanners intra-oraux doivent être actualisées au fur et à mesure des évolutions ; tout en sachant que leur publication aura toujours un temps de retard sur l’actualité.

À l’instar de l’empreinte physico-chimique en implantologie, l’objectif de l’empreinte optique est d’enregistrer la position spatiale des implants au sein des maxillaires. En effet, il est possible d’obtenir, grâce à l’acquisition intra-orale, un modèle numérique dans lequel sont placées automatiquement les répliques d’implants [2]. Le prothésiste dentaire peut alors réaliser…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le bridge collé cantilever postérieur en céramique – Partie 2.

Force et contrainte Rappelons tout d’abord une donnée applicable à toutes les restaurations. Les conséquences des sollicitations occlusales dépendent certes...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Le bridge collé cantilever postérieur en céramique – Partie 1.

Pour la restauration des édentements unitaires du secteur antérieur, l’introduction en France des bridges collés cantilever en céramique a été...
Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés À propos d’un cas de prothèse complète unimaxillaire : apports du titane en prothèse amovible

Le traitement d’un édentement complet uni-maxillaire est une situation thérapeutique délicate. En effet, la présence d’une arcade édentée opposée à...
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Réhabilitation prothétique à l’aide d’une technique « one-step, no-prep modifiée »

L’usure dentaire, au sens large, est le nouveau défi de ces dernières années dans la prise en charge des patients....
Prothèse

Article réservé à nos abonnés Prothèse complète : un travail d’équipe

La réalisation d’une prothèse fait concourir trois acteurs de soins, à savoir le patient, le prothésiste et le praticien. Il...
Prothèse amovible

Article réservé à nos abonnés Techniques de réparation des prothèses amovibles partielles en résine

Les prothèses amovibles partielles en résine subissent régulièrement des fractures qui intéressent tous les constituants. En cas de fractures, les...