Évolutions dans le traitement des pertes de substance majeures des dents du secteur postérieur

  • Par
  • Publié le . Paru dans Stratégie Prothétique n°2 - 15 avril 2022 (page 86-96)
Information dentaire

– L’inlay-core a-t-il encore des indications ?

– L’usage de tenons radiculaires entre-t-ilencore dans le cadre des données acquises de la science ?

– Quelles sont les alternatives aux reconstitutions corono-radiculaires foulées ou coulées ?

– Dans quel état d’esprit aborder les restaurations de type « endo-couronnes » ?

– Quel intérêt présente la technique dite « Immediate Dental Sealing » lors de la réalisation d’endo-couronnes ?

En dentisterie restauratrice, la tendance actuelle est, dans la mesure du possible, de « copier la dent naturelle grâce aux restaurations adhésives en céramique » [1]. Cependant, les tissus dentaires sont soumis à différents « outrages » qui peuvent être à l’origine de pertes de substance parfois très importantes. Contrairement à ce que l’on peut penser, et ce malgré les progrès indéniables rendus possibles par la prévention dans cette spécialité, le praticien se trouve encore trop souvent confronté à des pertes de substance majeures, voire irrémédiables (fig. 1). L’évaluation précise de la qualité des tissus résiduels constitue une étape essentielle permettant au praticien de proposer une thérapeutique adaptée au patient [2].

Jusqu’à une période encore récente, les solutions thérapeutiques adoptées lors de pertes de substance majeures faisaient appel à la mise en place d’une reconstitution corono-radiculaire directe (matériaux insérés en phase plastique, avec ou sans tenon radiculaire) ou indirecte (restauration métallique de type inlay-core) associée à une couronne périphérique [3]. Ces procédés ont été critiqués pour leur côté invasif augmentant encore la fragilité initiale de la dent, et susceptibles d’être à l’origine de fractures radiculaires et de difficultés de réintervention.

Les avancées apportées par les techniques adhésives et les biomatériaux ont permis de proposer d’autres choix thérapeutiques plus conservateurs. Elles regroupent les restaurations partielles collées (inlay, onlays) et les endo-couronnes, éléments prothétiques qui ne font appel à l’utilisation d’aucun tenon radiculaire.

À ce jour, il n’existe pas de véritable consensus à propos de la restauration de la dent postérieure délabrée. Le choix entre les différentes solutions thérapeutiques est très souvent praticien-dépendant. Il s’avère complexe, et le propos est…

Cet article est réservé aux abonnés.
Pour lire la suite :

Vous êtes abonné.e ? Connectez-vous
Mot de passe
oublié ?

Vous pouvez également :

Acheter l'article En version numérique
Acheter le numéro À l'unité

Thèmes abordés

Sur le même sujet

Esthétique

Article réservé à nos abonnés Reconstructions esthétiques unitaires périphériques des dents antérieures : les céramiques d’hier et d’aujourd’hui

La reconstruction des dents antérieures délabrées fait depuis bien longtemps appel à la céramique. En effet, avant même les années...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Composites stratifiés et composites injectés : deux philosophies complémentaires

L’injection de composite est une nouvelle approche en restauration directe permise par l’évolution des matériaux. Elle vient compléter l’arsenal thérapeutique...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Donnons une chance à nos restaurations directes en composite !

La dentisterie minimalement invasive au service de l’esthétique Les moyens d’interception et de prévention de la maladie carieuse, ainsi que le...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Fermeture de triangles noirs par résine composite en technique directe

Si les techniques de reconstruction papillaire présentent des résultats non prédictibles, les facettes céramiques peuvent être une réponse fiable au...
CFAO Esthétique

Article réservé à nos abonnés La mise en esthétique immédiate 100 % numérique

Il est souvent difficile d’intégrer une mise en charge immédiate au laboratoire. En effet, ce travail est particulièrement chronophage. Il...
Esthétique

Article réservé à nos abonnés Opération infiltration : les fêlures de l’émail

Contexte En 2008, l’American Association of Endodontists (AAE) publie une classification des fractures longitudinales dentaires appelée « cracked teeth » et en...