Primo-inscriptions à l’Ordre

+ 20 % de praticiens français formés à l’étranger en 2017

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Comme en 2016, 37 % des primo-inscrits au tableau de l’Ordre en 2017 ont obtenu leur diplôme hors de France, soit 620 praticiens sur 1 673 primo-inscrits. Mais, parmi ces 620 praticiens, 260 sont français, ce qui représente une hausse de près de 20 % par rapport à 2016 et de… 225 % par rapport à 2014 ! selon les données produites par l’Ordre national des chirurgiens-dentistes dans « La Lettre » publiée le 23 octobre. Avant de venir s’installer en France, ces Français se sont formés majoritairement en Espagne (101 diplômes délivrés contre 58 en 2016), mais aussi en Roumanie (81), au Portugal (37) et en Belgique (31). Parmi les primo-inscrits étrangers, l’Ordre recense, entre autres, 156 praticiens roumains (164 en 2016), 72 portugais (93 en 2016), 65 espagnols et 18 italiens. L’institution a prononcé 67 refus d’inscription au tableau pour non-maîtrise de la langue française.
Autre point notable dans ce numéro consacré à la démographie de la profession : la progression importante du nombre de sociétés de participation financière des professions libérales (SPF-PL). L’Ordre en dénombre 222 contre 155 en 2016 (+ 43 %), la première ayant vu le jour en 2012 seulement. Une SPF-PL peut détenir des parts dans deux sociétés d’exercice libéral (SEL) de chirurgiens-dentistes et permet une optimisation fiscale (déduction des intérêts d’emprunt notamment).

Globalement, la profession compte 40 191 omnipraticiens (94 % de la profession), 2 410 spécialistes en ODF (+ 30 praticiens par rapport à 2016), 152 chirurgiens oraux (+ 22 praticiens) et 68 spécialistes en médecine bucco-dentaire (+ 5 praticiens).

Laisser un commentaire