Agnès Buzyn dit non à la vente de médicaments en supermarché

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Dans un rapport publié le 4 avril, l’Autorité de la concurrence propose d’autoriser la vente de médicaments sans ordonnance dans les supermarchés, au sein d’espaces dédiés tenus par des pharmaciens responsables.

Autant d’installations qui tiendraient compte des pharmacies présentes dans le secteur pour ne pas affaiblir le réseau officinal. C’est non, pour Agnès Buzyn. « On ne peut considérer que les médicaments, ça s’achète comme n’importe quel produit de consommation alimentaire, je trouve ça problématique », a considéré la ministre de la Santé au micro d’Europe 1, ajoutant que « fragiliser les petites pharmacies en zone rurale, qui sont souvent le premier recours pour les personnes malades », serait « une très mauvaise idée et un très mauvais signal ».

Laisser un commentaire