Bientôt, des assistants de cabinet… médicaux 

Information dentaire

La Revue

L'hebdo de la médecine bucco-dentaire
44 numéros par an

Abonnez-vous

Estimant que « le rôle des médecins généralistes doit être recentré sur l’expertise médicale », le Haut Conseil pour l’avenir de l’Assurance maladie (HCAAM) proposait dans son rapport « Contribution à la transformation du système de santé », publié le 7 juin, la création de postes « d’assistants de cabinet », « pour que cette expertise puisse se développer, non seulement à travers les services classiques diagnostiques et thérapeutiques au patient et à la patientèle du médecin traitant, mais désormais aussi à travers le développement des services à rendre à la population dans chaque territoire ».
 
L’idée pourrait se concrétiser dans le projet de loi de transformation du système de santé qui sera présenté par le président de la République lui-même le 18 septembre. En tout cas, le principal syndicat de médecins, MG France, qui rencontrait Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, le 6 septembre, a fermement plaidé pour la création de ce nouveau métier calqué sur celui de l’assistant dentaire. « La mise à disposition d’un assistant de cabinet médical apportera au médecin une qualité d’exercice nouvelle en lui permettant de se concentrer sur ses missions spécifiques et notamment sur l’accompagnement et la décision médicale », souligne le syndicat dans un communiqué. Reste à définir ses missions. N’interviendra-t-il que sur l’administratif ou pourra-t-il épauler le médecin pour certains actes comme la prise de tension ou un électro­cardiogramme ?

Laisser un commentaire