Certification périodique : une plateforme numérique hébergera les comptes individuels

  • Publié le .
Information dentaire

L’obligation de certification périodique pour sept professions à Ordre (chirurgiens-dentistes, médecins, pharmaciens, sages-femmes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues) prendra effet le 1er janvier 2023. Le dispositif s’étoffe. Après l’installation du Conseil national de la certification (instance de pilotage du dispositif) en mai dernier, le gouvernement vient de désigner l’Agence du numérique en santé (ANS) pour concevoir et réaliser une plateforme numérique sécurisée, accessible aux professionnels de santé concernés.

« A partir du RPPS, chacun disposera d’un accès à son compte individuel contenant notamment le bilan personnalisé des actions menées et à entreprendre, explique le ministère de la Santé. En outre, des informations générales sur le dispositif, les référentiels d’actions à réaliser par profession et spécialité seront également consultables ». Le contenu détaillé, les modalités d’accès et d’utilisation de ces comptes individuels feront l’objet, après consultation des parties prenantes, d’un décret.

Pour mémoire, à partir du 1er janvier 2023 donc, les libéraux ou salariés, devront, au cours d’une période de six ans, « avoir réalisé un programme minimal d’actions visant à actualiser leurs connaissances et leurs compétences, renforcer la qualité de leurs pratiques professionnelles, améliorer la relation avec leurs patients, mieux prendre en compte leur santé personnelle. »

Ceux qui sont déjà en exercice au 1er janvier 2023 auront trois ans supplémentaires, soit neuf ans, pour accomplir ces formations (au plus tard donc le 1 janvier 2032). Pour construire son parcours de certification, chaque professionnel de santé aura le libre choix des actions à mener et des formations à réaliser dans le cadre des référentiels de certification élaborés par les conseils nationaux professionnels (le Conseil national professionnel des chirurgiens-dentistes (CNP-CD) pour la profession). Le contrôle du respect de l’obligation de certification périodique est du ressort des ordres.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Le SFCD plaide pour la possibilité d’organiser des « remplacements temporaires partiels »

Aujourd’hui, le remplacement du chirurgien-dentiste libéral, quelle que soit sa durée, doit correspondre à une interruption complète et effective de...
Vie de la profession

Commandez des blouses, soutenez l’AOI

Du 27 mai au 2 juin, l’entreprise Happyblouse, spécialisée dans la vente de tenue médicale, reverse 10 % du montant de chaque commande à l’AOI...
Vie de la profession

Il faut 11 jours pour obtenir un rendez-vous chez le dentiste

Le délai médian pour obtenir un rendez-vous avec un chirurgien-dentiste est de 11 jours en France métropolitaine, montre une étude...
Vie de la profession

Mission humanitaire à Madagascar : des étudiants parisiens lancent un appel aux dons

« Smile for Mada », créée par des étudiants parisiens en chirurgie dentaire, est une association à vocation humanitaire. Elle...
Vie de la profession

Les étudiants en santé veulent en finir avec la réforme PASS/LAS

81 % des étudiants en première année de médecine se disent plus stressés que jamais, 43 % ressentent un stress...
Vie de la profession

Brossage et hygiène bucco-dentaire : les recommandations de la FDI

La FDI publie le 29 avril des recommandations de bonnes pratiques concernant le brossage des dents et l’hygiène bucco-dentaire. Elle...