Chirurgien-dentiste : la spécialité la plus recherchée par les Français sur le Net

  • Publié le .
Information dentaire

« Chaque mois, de 5,5 à 7,5 millions de recherches associant « chirurgien-dentiste + le nom d’une ville » sont recensées sur le site de Doctolib et sur le moteur de recherche Google, souligne la plateforme de prise de rendez-vous le 24 mars. En février 2022, un pic de 7,5 millions de recherches a été enregistré ».

Les chirurgiens-dentistes sont la spécialité la plus recherchée par les Français, devant les dermatologues (6,5 millions de recherches en février 2022), les ophtalmologues (5,3 millions) et les gynécologues (2,7 millions de recherches, mais exclusivement féminines). Les confrères inscrits sur la plateforme « bookent » en moyenne 174 rendez-vous mensuellement.

Doctolib a dévoilé ces données à l’occasion de la publication, le 24 mars, d’un sondage réalisé par voie électronique auprès 5 300 utilisateurs de la plateforme mais aussi d’internautes qui suivent régulièrement l’UFSBD sur les réseaux sociaux. Enseignement notable : 56 % des Français assurent se brosser les dents deux fois par jour et 16 % trois fois ou plus. Excellent résultat, pas si étonnant puisque compte tenu de leur profil, les répondants, interrogés du 1er au 7 mars 2022, sont certainement plus prévento-conscients que la moyenne nationale. A l’inverse, un quart des sondés ne se brossent les dents qu’une fois par jour et 3 % « pas tous les jours ».

Autre information : 70 % des Français disent avoir consulté leur chirurgien-dentiste au cours des 12 derniers mois (dont 48 % il y a moins de 6 mois). Le motif de leur consultation ? Un détartrage (50,5 %), une visite annuelle de contrôle (44 %), la pose d’une prothèse ou d’un implant dentaire (22,5 %), une carie ou un soin dentaire (21 %), une douleur (17 %), une urgence (6,5 %), un plan de traitement (5,5 %).

Reste donc trois Français sur dix, dont la dernière visite dans un cabinet dentaire date de plus d’un an (14 % il y a plus d’un an, 10 % il y a plus de 2 ans, 4 % il y a plus de 5 ans… 2 % ne savent pas). Leurs raisons sont multiples : ils n’ont pas eu mal aux dents (41 %), ils ne sont pas suivis régulièrement par un dentiste (22 %), ils n’ont pas eu le temps (19 %), ils n’ont pas pensé à prendre rendez-vous (19 %), ils ont peur du dentiste (18 %), ils n’ont pas les moyens financiers (17 %), ils n’ont pas trouvé de rendez-vous près de chez eux (13,5 %), ils n’ont pas trouvé de rendez-vous dans le délai désiré (12 %). 78 % des patients estiment que la prise de rendez-vous en ligne est une avancée pour l’accès aux cabinets dentaires.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Vie de la profession

Encadrement des centres de santé dentaires : publication de textes d’application

En complément des mesures d’application immédiates contenues dans la loi du 19 mai 2023 concernant l’encadrement des centres de santé...
Vie de la profession

Alain Durand, nouveau président du Conseil national de l’Ordre des chirurgiens-dentistes

Après le renouvellement d’une partie de son Conseil national (12 sièges sur 24, élection du 6 juin), l’Ordre des chirurgiens-dentistes...
Vie de la profession

Nouvelle convention médicale

L’assurance maladie, les complémentaires santé et les syndicats médicaux ont signé le 4 juin une nouvelle convention médicale pour la période...
Vie de la profession

ADF 2024 : les inscriptions sont ouvertes

Les inscriptions au programme scientifique du Congrès de l’ADF 2024 sont ouvertes depuis le 10 juin. Nicolas Lehmann, son directeur scientifique,...
Vie de la profession

Création d’un double cursus « dentiste-ingénieur » à Saint-Etienne

L’École des Mines de Saint-Etienne proposera dès la rentrée 2024 une formation « dentiste-ingénieur », destinée aux étudiants en odontologie...
Vie de la profession

Activités et équipements des cabinets dentaires en 2023

En novembre et décembre 2023, l’UFSBD et le Comident, l’organisme qui rassemble les industriels du dentaire, ont lancé une enquête...