Dentistes régulateurs SAMU : adopté par l’Assemblée nationale

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°39 - 13 novembre 2019
Information dentaire

L’amendement au Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui propose « le concours de chirurgiens-dentistes d’exercice libéral au fonctionnement d’unités participant au service d’aide médicale urgente » a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale.

Il figure dans l’article 44 du PLFSS et, s’il est définitivement retenu par le Sénat (vote solennel le 19 novembre), prendra place dans le Code de la Sécurité sociale. Car la possibilité pour les praticiens de participer à la régulation du SAMU pour les urgences dentaires relèvera dans un premier temps de l’expérimentation au titre de « l’article 51 ».

Cet article, issu de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018, promeut l’innovation en santé en autorisant des expérimentations visant à faire émerger des projets permettant l’amélioration du parcours des personnes ou l’efficience du système de santé. L’expérimentation dans ce cadre bénéficie de plus de souplesses administratives (simplifications de tarification, autorisations, etc.) et d’un soutien financier du fonds d’aide à l’innovation en santé.

À l’origine de cet amendement, un test grandeur nature dans le département de l’Isère (lire Id du 30/10). Durant trois mois, en 2016, alors que les urgences dentaires n’étaient plus gérées par l’Ordre mais par le SAMU, le Conseil départemental de l’Ordre a décidé de placer un chirurgien-dentiste au sein du SAMU comme régulateur. Quatorze praticiens en activité, bénévoles, ont joué le jeu les dimanches et jours fériés. Bilan : sur 14 vacations dont 12 dimanches, ils ont géré 518 appels dont 41 % non pas été suivis d’une consultation chez un chirurgien-­dentiste de garde.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Médicaments : les princeps remboursés au prix du générique

Depuis le 1er janvier, pour inciter les Français à se tourner davantage vers les génériques et faire faire 100 millions d’euros d’économie...
Politique de santé

Restrictions sur le tramadol

À partir du 15 avril, la durée maximale de prescription des médicaments antalgiques contenant du tramadol est réduite de 12 à 3 mois, pour limiter leur...
Politique de santé

Deux tiers de la dette sociale sont remboursés

Fin 2019, la Caisse d’amortissement de la dette sociale (CADES) a remboursé 170 des 260,5 milliards de dette sociale hérités de...
Politique de santé

Nouveau coronavirus en Chine

Le mardi 21 janvier, la Chine a annoncé deux victimes supplémentaires du nouveau coronavirus, faisant passer le bilan à six morts....
Politique de santé

Commission d’enquête sur la fraude sociale

La Commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale a nommé le 8 janvier une Commission d’enquête parlementaire composée de 30 députés. Elle sera chargée « de réaliser un...
Politique de santé

Complémentaires santé : toujours 20 % de frais de gestion

En 2018, comme en 2017, les organismes reversent aux assurés 80 % de leurs cotisations sous forme de prestations. Les contrats...