Dépression : lancement du 31 14

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire n°35 - 13 octobre 2021
Information dentaire

Le 31 14, numéro unique et national promis est entré en fonctionnement le 1er octobre. Au bout du fil, des professionnels de la psychiatrie, formés, en lien avec des acteurs du soin de chaque territoire, disponibles sept jours sur sept, 24 heures sur  24. Ce numéro doit permettre, selon le gouvernement, « d’apporter une réponse immédiate aux personnes en détresse psychique et à risque suicidaire ».

Cette ligne « sera également au service des professionnels de santé désirant en savoir plus sur la prévention du suicide ou ayant besoin d’un avis spécialisé », précise le ministère de la Santé. Chaque année en France, 9 000 personnes mettent fin à leur jour, l’un des taux les plus élevés d’Europe.

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Santé publique

Article réservé à nos abonnés Risques sanitaires des JO 2024 vus par l’infectiologue : tout est prévu, sauf l’imprévisible ?

L’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques (JOP) du 26 juillet au 8 septembre 2024 en France, premiers jeux de l’ère post-Covid, provoquera...
Santé publique

Bonne tenue globale de la vaccination en 2023

L’adhésion et le recours à la vaccination sont en hausse en France, constate Santé publique France (SPF) à l’occasion de...
Santé publique

Journée mondiale sans tabac : « Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac »

« Protéger les enfants de l’ingérence de l’industrie du tabac », sera le thème de la « Journée mondiale sans tabac » du 31...
Santé publique

L’excès de sel européen

Chaque jour, les maladies cardiovasculaires tuent 10 000 personnes en Europe soit plus de 4 millions par an (42,5 % des...
Santé publique

Dengue : la recrudescence de cas importés inquiète

Dans un message adressé à tous les professionnels de santé le 23 avril, la Direction générale de la santé (DGS) alerte...
Santé publique

Cancer du sein : dépistage en baisse

« Les dernières données montrent un taux de participation au programme national du dépistage du cancer du sein qui reste faible...