Des travaux de haut niveau

  • Publié le . Paru dans L'Information Dentaire
Information dentaire
Des thésés issus des 16 universités françaises ont participé à la présélection, montrant une nouvelle fois l’implication et l’intérêt croissant des facultés pour cette manifestation qui réunit chaque année de nombreux talents. « C’est le témoignage de la force et de la vitalité de notre discipline souvent méconnue, que l’on découvre sur des terrains d’excellence et inattendus », souligne Jean Valcarcel, président du prix ADF/Dentsply.
Pour cette nouvelle édition, la sélection a été effectuée par un jury composé de Jean Valcarcel, président du prix ADF/Dentsply Sirona, Christian Verner et Frédéric Duffau, respectivement président et secrétaire scientifiques du congrès de l’année. À l’issue de la sélection sur plus de 80 travaux émanant de toutes les facultés françaises, 13 thèses ont été retenues pour participer à la finale de ce prix qui avait lieu le 30 novembre dernier dans le cadre du congrès annuel de l’ADF.
 
Les travaux sélectionnés (5 en recherche, 5 en bibliographie et 3 en culture/intérêt général) ont été présentés oralement par leurs auteurs durant 10 minutes, devant un jury pluridisciplinaire qui réunissait cette année Frédéric Duffau (parodontologie), Dominique Deville de Périère (immunologie-biologie), Didier Griffiths (ergonomie-environnement professionnel), Elisabeth Dursun (odontologie pédiatrique), Patrick Simonet (expertise), et Jean Champion (prothèse). À l’issue de la délibération, quatre thèses ont été retenues comme étant celles qui répondaient le mieux aux critères requis.

Dans la catégorie « Culture et Intérêt général », le prix a été attribué à Chloé Garcia, de l’UFR d’odontologie de Toulouse, pour un travail mené sous la direction du Docteur Rémi Esclassan et du Professeur Philippe Pomar sur la prévention bucco-dentaire chez une population autochtone colombienne, les U’Was. Elle reçoit une récompense de 1 000 euros.
Dans la catégorie « Bibliographie », le prix a été décerné à Robin Jouan, de l’UFR d’odontologie de Lyon, pour sa thèse sur l’approche mini invasive des pathologies salivaires chez l’enfant, un travail mené sous la direction du Docteur Frédéric Faure. Il se voit attribuer une récompense de 1 000 euros.

Dans la catégorie « Recherche », où les candidatures présentées étaient de très grande qualité, deux prix ont été attribués.

Le deuxième prix revient à Laurent Detzen, de l’UFR d’odontologie de Paris Diderot, pour un travail mené sous la direction du Professeur Philippe Bouchard, en collaboration avec l’université de Columbia, sur la variation des formes d’un récepteur appelé « RAGE » au cours de la parodontite chronique. Il reçoit la somme de 1 600 euros.

Enfin, le premier prix recherche est décerné à Anthony Mazel, de l’UFR d’odontologie de Marseille, pour un travail réalisé sous la direction du Docteur Gérard Aboudharam. Il s’agit d’une recherche associant des travaux cliniques et des travaux fondamentaux sur la proposition d’un modèle d’évaluation clinique de sévérités des péri-implantites. Le jury a apprécié l’aspect complet de ce travail dans lesquels le candidat revisite la classification des péri-implantites et de leurs risques de survenue en proposant un nouveau modèle de diagnostic accessible en ligne à disposition des praticiens pour améliorer la prise de décision tout en menant ensuite des travaux à une recherche bactériologiques étiologiques des péri-implantites en s’intéressant au suivi d’une espèce bactérienne méthanogène récemment identifié comme susceptibles d’être impliquée.
Outre l’allocation d’une bourse de 1 600 euros, le lauréat présentera son travail lors du congrès de l’American Association for Dental Research (AADR)/ Canadian Association for Dental Research (CADR) du 19 au 22 juin 2019 à Vancouver, au Canada.

Tous les doctorants peuvent d’ores et déjà faire acte de candidature auprès de l’Association dentaire française pour le futur prix 2019 (tél. : 01 58 22 17 19 – info@adf.asso.fr).

Thèmes abordés

Commentaires

Laisser un commentaire

Sur le même sujet

Politique de santé

Centres de santé : « ne pas faire d’amalgame » demande la FNCS

Dans un communiqué du 30 avril, la Fédération nationale des centres de santé (FNCS) se « félicite » de la décision prise...
Politique de santé

Un questionnaire pour préparer l’arrivée des logiciels métiers

Le « Ségur du numérique en santé » est un programme de soutien de l’État au développement du numérique en santé. Il...
Politique de santé

SESAM-Vitale en chiffres

En 2023, 404 576 professionnels de santé libéraux ont facturé en SESAM-Vitale (contre 395 093 en 2022). 1,33 milliard de FSE (Feuilles de soins...
Politique de santé

Fraudes sociales : les centres de santé dans le viseur du gouvernement

« Pour la première fois, nous avons dépassé la barre des 2 milliards d’euros de fraude sociale détectée en une année », a annoncé...
Politique de santé

7,4 millions de bénéficiaires de la C2S

Depuis 2019, année de la fusion de la CMU-C et de l’ACS, les effectifs de la C2S, née de cette fusion, poursuivent leur progression...
Politique de santé

Lieux d’implantation des cabines de téléconsultation : la HAS fixe les règles

Après la polémique suscitée en novembre dernier, par la proposition de la SNCF de mettre en place dans 300 de...